M83 au Zénith

Après le succès fulgurant de Hurry Up, We’re Dreaming, M83 a pris son temps. Quatre ans après leur concert au Pitchfork avec orchestre, les Antibois reviennent avec un nouvel album, Junk. Anthony Gonzalez et sa troupe était donc au Zénith en compagnie de la chanteuse Mai Lan – qui fait plus d’une apparition sur l’album et sur scène. Et pour prouver qu’il n’y a aucune animosité entre lui et l’ancien fondateur Nicolas Fromageau, c’est lui qui ouvre la soirée avec son groupe Team Ghost.

M83

“Bonsoir Paris, ça fait plaisir de revenir en France”, lance le chanteur sur l’irrésistible ‘Reunion’. Avec la scénographie faite de miroirs, on sent que M83 est prêt à offrir une belle soirée à ses fans – même s’ils sont moins nombreux qu’espéré. A force de tourner aux Etats-Unis, le groupe originaire du sud de la France a clairement monté en grade, prêt pour les stades, et à encourager le public à taper dans ses mains pour ‘Do It Try It’.

Tout est en place pour faire le show : des petites touches de rêveries s’échappent sur ‘Steve McQueen’, et les lumières envoient des étoiles plein les yeux pour ‘We Own The Sky’. Ce soir, M83 voit les choses en grand ! Bientôt, la clameur monte dès les premières notes de ‘Intro’, avant de basculer sur le slow de cette immense boum, ‘Walkway Blues’, avec danseuse sur scène et pléthore de briquets dans la fosse.

Une fois le concert lancé, Anthony Gonzalez passe la main. Kaela Sinclair lâche ses claviers pour prendre le micro, jusqu’à ce que Mai Lan s’impose sur scène, jouant à chat avec le bassiste, pour rapidement rester seule maîtresse de cet immense plateau. Le leader reprend la main pour l’incontournable ‘Midnight City’, finit à genoux pour un intense ‘Echoes of Mine’ et des frissons parcourent la fosse sur ‘Outro’. “Merci pour la passion, pour l’amour”, conclut-il.

Le rappel suit le même schéma : après la soupe pseudo jazzy sur ‘For The Kids’, revoilà Mai Lan pour ‘Laser Gun’… La chanteuse est tellement présente, c’est comme si M83 avait complètement changé de style et de leader. Mais comme elle bouge plus qu’Anthony Gonzalez, les fans ne perdent pas vraiment au change. Un peu comme lorsque Samara était arrivée au sein de Shaka Ponk, pour donner une image plus sexy que le singe 3D…

Enfin, le Zénith exulte pour ‘Couleurs’, le bassiste épileptique danse le MIA en jouant des maracas, une pluie de confettis s’abat sur la foule. Mais ce sont des étoiles filantes qui survolent la fosse pour la der des der, ‘Lower Your Eyelids To Die With The Sun’. Une fin grandiloquente à friser le mauvais goût…

Réclame

Junk, le septième album de M83, est paru chez Mute records.
Lire le live report de M83 au festival Pitchfork
Lire le live report de M83 aux Solidays
Lire l’interview de Team Ghost




Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins