Twin Peaks et Happyness au Point Ephémère

Le Transistor vous l’avait annoncé, les potes de chez Happyness étaient à Paris pour assurer la première partie de la sensation garage Twin Peaks (pas la série, pas le film, mais le groupe de Chicago). Le Point Ephémère était bien plein pour accueillir le groupe de garage américain, et pour découvrir le nouvel EP du trio britannique, Tunnel Vision On Your Part. C’était le premier concert de cette tournée qui réunit deux groupes bien différents.

Happyness

Dès le début du concert, les Happyness assument les wouhou sur ‘It’s On You’, et c’est bien toute la contradiction de voir un chanteur qui pourrait jouer dans le film This Is England, seriner de jolies chansons. Pendant ce temps, Benji Compston se lâche sur sa Gibson, Paul danse doucement des épaules, et Ash récite les paroles par cœur tout en jonglant entre baguettes et maracas.

Après cette douce entrée en matière, le trio commence à se détendre, et la foule se laisse gagner par le chant, léger en toutes circonstances, même sur les paroles comme ‘You come to kill me now’. Happyness n’a beau avoir qu’un court set pour présenter leur nouvel EP, le trio prend le temps de rendre hommage à leur groupe préféré, Club Gaga, sur ‘Friend of the Revolution’. Et pour clore le set en beauté, ils font monter tout doucement la pression avec ‘Montreal Rock Band Somewhere’. C’est dommage, on aurait adoré profiter du set pour ré-écouter ‘Anna, Lisa Calls’ !

YouTube Preview Image

Twin Peaks

Tout le Point Ephémère est très excité ! Et Twin Peaks aussi, puisque la voix de Cadien Lake James commence à se déchirer sous l’émotion. A force de se démèner sur scène, et d’enchaîner les poses garage comme il faut pour souligner les solos, Jack Dolan se retrouve bientôt en nage. Ca gueule, ça pousse des cris de hyène, ça crache même, pour autant, ils n’arrivent pas à créer le même effet que des Black Lips.

Mais qu’à cela ne tienne, la foule saute et se bouscule même un peu, galvanisée par Clay Frankel et Jack Dolan qui se tirent la bourre en mode chiens fous pour avoir l’attention du public. Un photographe finit même en slam ! Certes, ils en font des caisses sur scène, mais au moins ils arrivent à tenir le public en haleine. Faute de créativité musicale, on aura de l’énergie, semble être leur slogan. Leur vraie force est de réussir à gérer les changements de rythmes, et d’arriver à refaire monter la température d’un seul coup de riff.

Twin Peaks l’admet sincèrement, c’est là leur meilleur concert. Aussi, pour célébrer cette soirée, ils demandent à faire tourner la boule à facettes du Point Ephémère, et se jettent dans la foule pour un dernier câlin à leurs fans en sueur.

YouTube Preview Image

Réclame

Tunnel Vision On Your Part, le nouvel EP de Happyness, est paru chez Moshi Moshi /PIAS
Voir les photos de Happyness en première partie des Dandy Warhols


Remerciements : Marie-Julie [PIAS]

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

  • Entretien avec Happyness | Le Transistor :

    […] Vision On Your Part, le nouvel EP de Happyness, est paru chez Moshi Moshi/PIAS Lire le live report de Happyness au Point Ephemere Voir les photos de Happyness au Electric […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins