Fool’s Gold à la Maroquinerie

Il y a bientôt six ans – autant dire une éternité-, Fool’s Gold débarquait avec un titre qui venait déverser du soleil en plein milieu de l’hiver. Pendant plusieurs mois, leur ‘Surprise Hotel’ au riff contagieux a contaminé la France de par ses passages en radio sur Nova. Pour fêter la sortie de leur troisième album Flying Lessons (car ironiquement leur Leave No Trace est passé inaperçu), les Californiens étaient à la Maroquinerie. Et ce sont une fois de plus les fans harcore qui ont profité de ce rayon de bonne humeur.

Les musiciens débarquent une bière à la main et un immense sourire aux lèvres. Aux rigoles sur les visages que Luke Top et Lewis Pesacov, il est flagrant que ces passionnés de musique africaine ont bien baroudé. Même si avec son chapeau d’explorateur et sa barbe étudiée, le chanteur passe plus comme échappé des proprets Local Natives que de la jungle. Le rythme commence à s’emparer de la foule, qui essaie de se détendre sur leur groove subtropical.

Mais dans la salle, la composition est à peu près la même que pour un concert de rock : la population noire se compte sur les doigts d’une main. Peu dégourdie, la foule a du mal à se laisser aller, même sur leur tube ‘Surprise Hotel‘, lâché très tôt dans le set, et qui a manifestement la propension à rendre tout le monde instantanément heureux. Donc ça se balance sans oser chalouper, ça fait des vidéos plus que ça ne danse réellement.

Fool’s Gold continue son set, emmêlant des tonalités blues à des percussions élaborées et des riffs de guitare vitaminés. Au détour de chaque chanson, on imagine un nouveau voyage, et sur des complaintes lancinantes comme ‘Ta’alumah’ on visualiserait presque un immense coucher de soleil sur un désert du Sahara. Néanmoins, malgré une discographie qui commence à être consistante, les Californiens quitteront le plateau après une heure de set – non sans avoir copieusement remercié le public de sa fidélité.

Ainsi, après le nouveau single ‘I’m in Love‘, c’est la très belle et chargée d’espoir ‘Break the Circle’ déclenchera des cris d’animaux en chaleur et fera chanter la foule sur le rappel.

YouTube Preview Image

Remerciements : Vincent [Yotanka]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins