Pulp – A Film About Life, Death and Supermarkets

En 2012, le groupe Pulp mettait fin à une pause longue d’une décennie en repartant en tournée. Après un passage à l’Olympia pour le festival des inRocKs, le groupe de Jarvis Cocker donnait son ultime concert à Sheffield, la ville qui les a vus naître. Avec ce documentaire, Florian Habicht raconte ce grand groupe au travers de cette dernière soirée.

Le Transistor a assisté à l’avant-première de Pulp – A Film About Life, Death and Supermarkets au cinéma 3 Luxembourg en présence de Jarvis Cocker.

Avant la projection du film, Jarvis Cocker racontait de manière très posée (étonnant quand on a déjà vu l’énergumène sur scène) comment ce documentaire s’était fait. Le réalisateur l’a contacté à peine un mois et demi avant cette dernière date de Pulp, et alors qu’il n’avait jamais mis les pieds à Sheffield, est parvenu à réaliser ce film sur la vie, la mort et les supermarchés. Bien entendu, le chanteur s’amuse à imiter l’accent neo-zélandais de Florian Habicht, comme si ce besoin de faire rire l’assemblée était une manière de cacher son émotion à l’idée de pouvoir présenter ce film à Paris, ville où il a vécu de nombreuses années.

Jarvis Cocker raconte donc que Florian Habicht est arrivé quelques jours avant le concert, et armé d’un livre des paroles de Pulp, a fait le repérage par un mois de décembre, quand Sheffield est des moins accueillantes. Et le tour de force, c’est que même si les habitants de cette ville du nord de l’Angleterre ne sont pas des plus ouverts, il a réussi à les faire se raconter, voire même chanter !

Alors bien entendu, on rencontre quelques pures fanatiques, de ceux qui traversent des océans pour voir leur idole, mais on fait aussi la connaissance de certaines personnes aux vies improbables, que Pulp aura aidées à un moment où à un autre. Des personnes pour qui les paroles reflètent une période charnière de leur vie. Y compris les membres du groupe, ce qui permet de comprendre un peu mieux pourquoi Pulp s’est petit à petit éteint. Que ce soit pour des raisons de santé ou la défaite face à l’envie qui s’étiole.

Grâce à Pulp – A Film About Life, Death and Supermarkets, on se plonge dans les paroles, qui expriment le talent du songwriter à parler de banalités universelles qui nous réconfortent dans notre normalité et qui en même temps portent à réfléchir. Et surtout, surtout, on se régale de voir immortalisée la folie scénique de Jarvis Cocker !

Bref, un film qui dévoile beaucoup des échecs, des challenges et des déclics qui ont jalonné la carrière de Pulp. Avec beaucoup de frissons et de rires à la clé.

YouTube Preview Image

Réclame

Lire le live report de Pulp au festival des inRocKs


Remerciements : Florence [Les Piquantes]

Catégorie : A la une, Reportages
Artiste(s) : ,
Salle(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins