Milky Chance au Casino de Paris

A la manière des Artic Monkeys ou Sandi Thom, les Milky Chance se sont fait connaître via les Internet. Rapidement, ils sortent leur premier album Sadnecessary en Allemagne, puis l’année suivante à l’international, et entament une tournée à guichets fermés. La curiosité n’étant toujours pas un défaut en musique, Le Transistor a voulu voir sur scène la réalisation d’un album entre folk, electro et reggae bougrement efficace.

Milky Chance monte sur scène dans la pénombre sur une introduction étrange mais prenante. Subitement, le jeune Clemens Rehbein apparaît en t-shirt phosphorescent au milieu d’une forêt de totems indiens. Cheveux en pétard et petite moustache à la mousquetaire, on comprend d’un coup pourquoi la fosse est constituée en majorité de jeunes filles en fleur. Il commence ‘Stunner’ de sa voix profonde et légèrement lascive et les cris fusent des quatre coins de la salle.

Le concert avance, les chansons se suivent et se ressemblent… terriblement ! A tel point qu’on ne s’y retrouve plus. Pour donner un peu de saveur, Milky Chance tente des improvisations, quoiqu’un peu faciles… Mais ce n’est pas du goût du public : il faut pouvoir reprendre les paroles en chœur. Et quand la musique s’éteint, l’ambiance retombe, dans l’attente de la suivante.

A ce train là, le concert commence à tourner un peu en rond, même avec les nouvelles chansons proposées. Pour faire décoller le set, Milky Chance applique soigneusement les leçons de Stromae, et balance un gros son techno pour virer en mode dancefloor. Effectivement, ça marche mieux que leur solo d’harmonica… La température monte d’un cran, et malgré les dreamcatcher suspendus, on a l’impression d’être en féria dans le sud.

Ce concert laisse perplexe : comment a-t-on pu tomber dans le panneau de ce Sadnecessary ? Milky Chance l’a produit seul, donc il n’est pas passé entre les mains d’un habitué à transformer de la soupe en or. Ou alors ce concert était juste raté parce que Clemens était malade ? Parce qu’il a bien massacré son fameux tube ‘Stolen Dance’ ! Mais cette excuse semble bien légère…

YouTube Preview Image

Remerciements : Claire et Jennifer [PIAS]

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins