Chassol présente Big Sun à la Gaîté Lyrique

Après une présentation officielle à Villette Sonique, Christophe Chassol sort enfin son Big Sun, troisième projet de voyage. Et comme une création de Chassol ça ne s’écoute pas d’une oreille, c’est sur le grand écran de la Gaîté Lyrique que le compositeur est venu présenter sa vidéo des Antilles en musique, devant une salle remplie d’amis. Comme nos parents qui organisaient une soirée projo au retour de vacances, mais avec beaucoup plus de classe.

Chassol arrive sur scène en retard, avec une blague d’excuse. Il salue ses amis, la famille, et en un instant, le peu de spectateurs qui ne le connaissaient pas encore ont l’impression d’avoir été à la maternelle avec lui. Sans autre formalité, il lance les images réalisée par Marie-France Berrier en Martinique, et se penche sur ses claviers accompagné de Lawrence Clais à la batterie.

Au début, il y eut le soleil, une explosion, donnant naissance à une armée d’oiseaux gazouilleurs. Les yeux rivés sur l’écran, le public suit et encourage le compositeur. Loin d’une composition documentaire, la musique est au cœur de chaque scène : le sifflement du vent, les paroles échangées, Chassol trouve une ligne mélodique insoupçonnée à chaque élément qu’il croise. « Si la sol / Si fa mi fa sol » raconte la jungle qui défile. Accélérations, ralenti, Chassol s’amuse beaucoup, et le public l’encourage.

Après avoir croisé plusieurs personnages, dont Madame Etienne Lise au déhanché désormais célèbre, mais aussi un flûtiste de cimetière, un rappeur au milieu d’une tempête et un mauvais perdant aux dominos, on arrive enfin au cœur du voyage, avec le carnaval. Chassol enchaîne plus les tranches de vie que les morceaux. Le moment le plus émouvant étant cette femme qui chante la misère, la voix pas toujours assurée, devant sa fille qui trépigne d’impatience à l’idée de jouer… Une scène qui rappelle beaucoup son travail sur Indiamore.

Finalement le carnaval était un prétexte au voyage. A Fort-de-France, on s’immerge dans la foule, on suit les gamins qui danse, le twerk, les batucada… Vient ensuite un élément perturbateur, peut-être pas nécessaire à cette fresque : ces masques gorille, accompagnés d’une musique à la limite de l’angoisse. Mais le vent chasse bientôt les nuages, le soleil reparaît, et Chassol compose une petite mélodie simple mais cassée, avec Bertrand Burgalat à la basse, pour remercier tous ceux qui ont participé au projet.

YouTube Preview Image

Réclame

Big Sun, dernier volet de la trilogie antivoyage musical de Chassol, est paru chez Tricatel
Voir le concert donné à Villette Sonique filmé par Arte Live Web


Remerciements : Céline Tricatel et Benjamin Almost Music

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

2 réactions »

  • Entretien avec Simon Dalmais - Le Transistor | Le Transistor :

    […] 2010, Simon Dalmais avait même réalisé une tournée mondiale pour Sébastien Tellier. « Avec Chassol, on faisait des duels de claviers sur scène ! On a dit de nous qu’on était le groupe le plus […]

  • Le Transistor | Le Transistor :

    […] Big Sun, le quatrième album de Chassol, est paru chez Tricatel. Chassol sera en concert le 4 avril au festival Chorus et le 11 mai à l’Européen. Lire le compte rendu du concert de Chassol à la Gaîrté Lyrique […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins