Entretien avec La Sera pour Hour of the Dawn

Au sein des Vivian Girls, chacune avait plus ou moins un projet parallèle. La bassiste Katy Goodman a ainsi créé La Sera, un groupe dans lequel elle pouvait raconter ses peines de coeur. Mais depuis que le punkettes de L.A. ont espacé leurs répétitions, Katy Goodman retrouve ce besoin de crier… Ces changements donnent Hour of the Dawn, un nouvel album à la limite entre ces deux mondes. C’est lors de son passage au Point Ephémère, que le Transistor a pu rencontrer La Sera.

La Sera

Katy Goodman se présente, très souriante, accompagnée de son guitariste et néanmoins ami, Todd Wisenbaker : « Je n’ai jamais travaillé aussi dur de ma vie sur quoi que ce soit. J’ai même renoncé aux jeux vidéo pour pouvoir faire cet album. Pour être sûre de ne pas être tentée, j’ai laissé ma Xbox débranchée… »

Pour Hour of the Dawn, Katy Goodman a tenu avant tout s’amuser. « C’est une des choses que la vie m’a apprise : plus c’est amusant, mieux c’est ! Donc La Sera a sorti deux albums de musique rêveuse un peu amère. Et autant j’ai adoré les écrire, mais à jouer…
Todd : C’est pas qu’elles soient ennuyeuses, mais…
Katy : L’histoire c’est qu’en tournée, il faut rejouer sans cesse les mêmes chansons. Donc c’est plus excitant si elles sont rapides !
Todd : Ca permet une expérience émotionnelle avec le public, par le biais de la danse.
Katy : C’est juste que j’ai toujours aimé les concerts plein d’énergie. Et j’aime jouer la musique que j’aimerais aller voir en live. J’adore les concerts de punk : Todd et moi on vient de ce milieu-là ! Cette musique excitante et fun, c’est pour ça qu’on a décidé d’en jouer.
Todd : Tout le monde a besoin d’un peu de punk ! »

L’impression donnée, c’est que la nouvelle version de La Sera compense la séparation des Vivian Girls. « C’est sûr que les Vivian Girls ont été mon défouloir énergétique pendant des années. Ce qui fait que je n’ai jamais ressenti ce manque dans ma vie… Jusqu’à ce que les Vivian Girls ralentissent le rythme des répétitions. C’est là que je me suis dit que j’avais besoin de jouer de la musique rapide et fun. J’ai perdu mes sessions défouloir d’agressivité… » Hour of the Dawn signifie en soi un nouveau chapitre… « Mais je pense pas non plus que tout soit lié aux Vivian Girls. Beaucoup de choses ont bougé dans ma vie à cette période : au même moment, ma vision des choses a changé, j’ai ré-évalué mes priorités. J’ai déménagé, j’ai commencé à sortir avec Todd, puis on a commencé à jouer ensemble. Au milieu de ce changement, tout d’un coup je me suis rendu compte que j’avais envie de partir en tournée et m’amuser.
Todd : Et quitte à faire de la musique, autant composer un album qui nous excite ! »

YouTube Preview Image

Sur ce troisième album, Katy Goodman a passé plus de temps sur les paroles. « Sur les deux premiers albums, c’était plus spontané, je laissais les paroles me venir naturellement. En revanche cette fois-ci, j‘y ai beaucoup plus réfléchi. Et je pense que ça se sent que j’y attache plus d’importance. Que je pense ce que je chante. Peut-être parce que je les crie plus que je les chante ! Non sans rire, j’ai plus confiance en mes paroles que jamais. C’est pour ça que je donne l’impression d’être un peu insolente !
Todd : Oui, tu as plus d’attitude. Pour moi, ça colle avec la musique, c’est pour ça que je t’ai encouragé dans cette voie-là.
Katy : C’est vrai que j’ai tendance à chanter dans un style plus proche du choriste : plus doux, plus lisse. Mais pour être chanteur, on a besoin d’être plus tranchant, plus d’agression. Donc ça m’a pris quelques prises pour me plonger dans l’ambiance.
Todd : En tous cas, ça me plaît beaucoup !
Katy : Je n’avais pas conscience de ne pas être impliquée auparavant. Ce n’était pas non plus que j’en avais rien à faire, je me sentais juste engourdie… Bizarrement, sur See The Light, le deuxième album, j’étais plus observatrice, passive de mes émotions. Et sur cet album, je suis une participante active. Et ça me correspond mieux !
Todd : Peut-être que tu ne savais pas comment te sentir concernée ?
Katy : C’était la première fois que j’enregistrais ma propre musique. J’avais toujours collaboré avec d’autres personnes. J’avais écrit des parties de basse, ou des harmonies, mais jamais j’avais été le personnage principal. Et ça m’a pris un ou deux albums pour réaliser quelle était ma perspective, ma voix, ma place, ma personnalité. Ca m’a pris pas mal de temps pour découvrir mon identité. »

YouTube Preview Image

Au final, Todd et Katy ont entrepris de tout réaliser sur cet album… jusqu’à la production. « Jusqu’à présent, j’avais toujours plus ou moins laissé quelqu’un prendre les rênes. Et là, Todd a insisté qu’on pouvait le faire nous-mêmes. Il y croyait vraiment, il était persuadé de pouvoir le rendre génial donc j’ai accepté. On a plongé dans l’obscurité : on avait aucune idée de ce qu’on faisait donc on a fini par faire ce qu’on aimait.
Todd : Jusqu’à la dernière minute, on avait prévu de le faire produire… Mais j’arrivais pas à m’imaginer qu’une personne allait venir disséquer tout notre travail. Et donc on a mis le temps qu’il fallait, mais on a décidé de le produire nous-mêmes. Et ça a eu un impact sur le son !
Katy : On n’avait personne pour regarder par-dessus notre épaule, à nous dire quoi faire ou ne pas faire. On a juste foncé sur ce qu’on avait envie de faire, et on adore le résultat !
Todd : Un producteur nous aurait dit qu’on ne pouvait pas avoir un solo par chanson. Et pourtant, il n’y a aucun solo de trop !
Katy : D’habitude je suis pas sûre de moi, mais là c’est sûr ! Je me sens sûre de ce projet, et j’adore cette sensation. Je suis fière de nous pour cet album. »

Réclame

Hour of the Dawn, le troisième album de La Sera, est paru chez Hardly Art / PIAS.
Lire le compte rendu du concert de La Sera au Point Ephémère


Remerciements : Selma et Jennifer (PIAS)

Catégorie : A la une, Entretiens
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins