Charlotte Gainsbourg à la Cigale

La fille Gainsbourg-Birkin a sorti son deuxième album IRM en décembre dernier. Elle est jeune, elle est belle, elle a tout dans la vie pour réussir. Mais Charlotte a-t-elle du talent ou n’est-ce qu’un fille de ?

Une fille à Papa

Dans la série des fils de… Charlotte Gainsbourg a sa place de reine. Si certains, choisissent de rester discrets sur leur ascendance comme Arthur H., Izia, -M- ou I Blame Coco (interview), d’autre préfèrent l’afficher pour éviter les retours de plein fouet, et la liste est longue… Ziggy Marley, Thomas Dutronc, Sean Lennon, Harper Simon, Nancy Sinatra… Après tout, ils traînent dans le milieu depuis tout petit, ils connaissent les ficelles du métier, ils ont les connexions nécessaires, pourquoi ne pas tenter l’affaire.

CoverCharlotteGainsbourgIRM600x535

Charlotte, elle, est poussée par sa maman sur les planches et reçoit son premier César à 16 ans pour son rôle dans l’Effrontée. La même année, alors qu’il l’avait invitée pour un duo sur ‘Lemon Incest’ deux ans auparavant, son père lui compose un album : Charlotte For Ever. Tiraillée entre ses parents, à qui doit-elle faire plaisir ?

Vache à lait ?

Elle a commencé tôt dans le cinéma, elle a un talent indéniable, et sa filmographie le prouve. Donc avec sa notoriété, elle aurait pu se contenter de prendre une guitare folk et de poser sa voix – qu’elle a timide – dessus pour vendre des milliers de disques comme une certaine princesse italienne. Maintenant, Charlotte a une réputation à tenir, elle n’a interprété que des rôles difficiles (allez voir Antichrist jusqu’au bout, et revenez disputer ce point), elle ne va pas céder à la facilité. Ses albums sont signés d’une pointure musicale, entre Jarvis Coker, Air, Neil Hannon de The Divine Comedy, Nigel Godrich… Peu de monde peut s’offrir des producteurs aussi prestigieux. Et elle se paye ainsi l’ambition ou la prétention d’un style expérimental. Si certains l’accusent de ne pas avoir ni de voix, ni de talent, au moins a-t-elle du goût.

Une force de caractère

Malgré un style pas forcément populaire ou accessible, et un album franchement morbide (Quand on est mort, c’est qu’on est mort), la Charlotte vend bien ses albums et les billets de concert. La Cigale, cela dit, est stigmatisée d’une population plus vieillissante que ce qu’on croise d’habitude dans ce quartier de Pigalle. Serait-ce pour voir la fille de Serge plus que Charlotte qu’on se serait rués ce soir ? Position pas facile à adopter pour certains, beaucoup usent des divans et des boîtes de mouchoir à 40€ la séance : Charlotte, elle, assume complètement. Et ses paroles en référence à un accident qui lui a fait frôler la mort, prend des airs d’oraison funèbre à cette lumière (‘Ce ne sera pas la dernière fois / Que l’on oubliera un artiste’). Cette impression se confirme quand elle s’assied sur un tabouret de bar pour chantonner ‘Just Like a Woman‘, il ne lui manque que le cigare sur le rebord du piano. Mais elle ne pousse pas à la comparaison, elle l’encaisse en attaquant de front avec une reprise du ‘plus grand, du plus beau, du meilleur’ selon ses dire avant de se lancer dans ‘Hotel Particulier‘.

Conclusion

Ce soir, les fans se bousculeront plus autour de maman Birkin qu’on a repérée au balcon que devant la scène pour reprendre les chansons en cœur (à part pour ‘Couleur Café‘, étonnant, n’est-ce pas ?) Mais au moins, Charlotte a l’occasion de s’entourer des meilleurs du genre pour s’exprimer artistiquement. Qui peut se vanter qu’il en aurait fait autrement si l’occasion s’était présentée ?

YouTube Preview Image

Remerciements : Allomusic

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins