Menomena au Point FMR

Depuis quelques années, Le Transistor était à l’affut de Menomena. Originaire de Portland, le groupe vient de sortir son cinquième album, Moms. Un album qui marque un tournant dans leur carrière : après le départ de Brent Knopf, le duo continue, contre vents et marée. Ce nouvel album, bien plus personnel, se révèle comme la réponse au cryptique Mines.

Deux ans d’impatience, deux ans à analyser leur précédent album, et arrivé devant le fait accompli, on se retrouve à la fois soulagé et rempli d’appréhension. Ce live est chargé d’enjeux : c’est pas comme s’ils tournaient sur leurs maigres économies.

Menomena par Alicia J Rose

Menomena par Alicia J Rose

Menomena est un peu nerveux : ils sont montés trop tôt sur scène et doivent attendre le feu vert de leur ingé son pour continuer. Justin Harris brise le chant de toussotements et chuchotements en tapant dans ses mains pour introduire ‘Plumage’. La foule suit et s’enfonce dans leurs sombres pensées avec ‘Capsule’, allégée par le claviériste qui sautille dans le fond.

Rapidement, on atteint des degrés d’aliénations avec ‘Weird’, entraînés par un duo de saxophone baryton et alto. Puis c’est Danny Seim à la batterie qui s’impose avec ‘Strongest Man In The World’, faisant chuter Justin dans la rage de ‘Muscle’n Flo’, un morceau sec mais qui étonnamment soulage.

La tension atteint un point culminant avec le chimérique ‘Five Little Rooms’ de Danny, embrayé par le plus direct ‘Pique’ de Justin, qui semble ici régler des comptes. On bascule alors dans une ambiance proche de Liars (au Pitchfork), avec l’inquiétant chant qui déchire l’atmosphère pendant que le clavier tente en vain de rassurer l’audience.

Menomena revient avec ‘Queen Black Acid’ à une dépression plus gérable… jusqu’à ce que Danny implore la vierge sur ‘Baton’ et que Justin admette son monstrueux passé sur ‘Dont Mess With Latexas’. Toute cette honnêteté touche le public, qui bientôt applaudit en rythme sur ‘Rotten Hell’ et ‘TAOS’. Le groupe arrive à faire ressentir sa douleur sur ‘Heavy Is As Heavy Does’ sans jamais l’imposer. Elle devient même touchante sur ‘One Horse’…

On ressort de ce concert vidé, comme après avoir pleuré, mais rasséréné.

YouTube Preview Image

Réclame

Moms, le cinquième album de Menomena, est paru chez Barsuk/Modulor.
Pas de dates de concert de prévues, mais une interview est à paraître sous peu sur Le Transistor.


Remerciements : Jérémy (Modulor)

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

3 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins