Omar Rodriguez-Lopez Group au Nouveau Casino

L’année 2012 a été chargée pour Omar Rodriguez-Lopez : une tournée exceptionnelle avec At The Drive-In, un nouvel album de The Mars Volta, et trois nouveaux albums solo : Octopus Kool Aid est ainsi le 22e opus paru sous son nom propre… Le Omar Rodriguez-Lopez Group était donc de passage au Nouveau Casino pour présenter le triptyque, avec une surprise en guest.

Suivant les humeurs et les line-up, le Omar Rodriguez-Lopez Group s’est appelé El Grupo Nuevo de Omar Rodriguez Lopez, El Trío de Omar Rodriguez Lopez, ou encore le Omar Rodriguez Lopez Quintet (ou quartet, c’est selon). Cette fois-ci, le leader de The Mars Volta a invité Teri Gender Bender, du groupe de punk garage mexicain qu’il produit, à tourner avec lui.

Dès l’intro, le groupe plante le décor et pose une ambiance sombre. On se vide immédiatement la tête et se laisse imprégner par une intensité presque cassante. Heureusement, même si Teri Gender Bender est manifestement habitée, tous les morceaux ne sont pas lourds, ils s’allègent même au fur et à mesure du set, fuyant vers une simplicité déconstruite.

La chanteuse de Le Butcherettes s’anime plus qu’elle ne chante, des paroles s’échappent alors qu’elle se laisse porter par la foule. Dans sa délicate robe à fleur, elle sait aussi bien ramper jusqu’au bar pour se balancer au lustre de la salle que se faire discrète pour laisser le public profiter de l’époustouflant solo de batterie (à une main) de Deantoni Parks.

A chaque nouveau morceau, on bascule dans un autre monde : on plonge dans une rêverie qui vire au cauchemar, ou l’inverse. Omar Rodriguez-Lopez vient par moments chatouiller un groove ou brutaliser la réalité d’un bip hospitalier. Parfois longues et profondes, les histoires peuvent aussi être rapides et décoiffantes.

Teri Gender Bender quant à elle ne paraît pas réfléchir sur scène, elle danse comme une poupée, tourne sur elle-même comme une toupie… parfois, on a l’impression qu’elle improvise totalement les intros, ou alors est-ce les paroles qui ont été taillées pour elle ? A la fin du concert, on se retrouve comme elle : désorienté ! On a plus aucune idée de ce qui est pop ou pas, de ce que bizarre signifie – on est juste impatients d’écouter Octopus Kool Aid qui sort le 18 septembre.

YouTube Preview Image

Lire l’interview de Omar Rodriguez-Lopez de The Mars Volta


Remerciements : Stéphanie Tournier et Benoit Maume

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :

3 réactions »

  • HoMi :

    Magnifique !
    Thanks pour la decouverte de cette petite perle.

  • agnes (author) :

    avec plaisir !! *saut de joie*

  • Entretien avec Bosnian Rainbows | Le Transistor :

    […] le savoir, ceux qui étaient au concert du Omar Rodriguez-Lopez Group au Nouveau Casino (lire le live report) ont assisté aux débuts des Bosnian Rainbows : « Cette tournée avait été bookée cinq mois […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins