Daniel Darc au Printemps de Bourges

Dans la salle intimiste de l’Auditorium, Daniel Darc est venu livrer son dernier album ‘La Taille de Mon Âme’ au Printemps de Bourges. Un moment difficile, tant pour lui que pour le public. Sur un plateau épuré mais dans une ambiance chargée, le chanteur de Taxi Girl s’ouvre, se raconte comme un livre ouvert. Et si les pages se tournent, les regrets restent. Et on découvre une autre définition du rock.

Sur scène, Rémi Bousseau est au piano, Jean-François Assy au violoncelle. On attend Daniel Darc dans un silence de plomb. La star arrive sous les applaudissements du public. De lui, on ne devine rien, caché qu’il est par son cuir et ses lunettes de soleil. Et quand bien même il enlèverait sa veste, il reste les tatouages qui recouvrent chaque centimètre de peau. Pour donner le ton, Daniel Darc commence par évoquer le suicide avec ‘Mes Amis (Tour à Tour)’ de l’album Crèvecoeur.

Daniel Darc au Printemps de Bourges par Herve All

Daniel Darc au Printemps de Bourges par Herve All

Il empoigne le micro, et lance un cri, comme une prière ‘Serais-Je Perdu’ et s’étend sur les regrets avec ‘La Pluie Qui Tombe’. Heureusement, un harmonica nous annonce ‘C’est Moi le Printemps’! On avait aimé ce côté libre, cette intrusion dans ses pensées que l’on ressent à l’écoute de La Taille de Mon Âme. Mais cette version épurée est moins joyeuse, les paroles prennent ici une ampleur plus dramatique : on se retrouve à perdre pied dans ses confessions. Lui aussi d’ailleurs, puisqu’il quitte la scène après ‘J’irai au Paradis’.

« Excusez-moi. J’ai… la trouille » nous confie-t-il. Puis il part en impro sur ‘L.U.V’. Le voir si fragile déstabilise. Lui qu’on présente comme un survivant, un phœnix, on souffre de le voir chanceler, jouet physique de ses angoisses. Parfois il n’est même plus là, le regard dans le vide… On ne revient pas des ténèbres sans séquelles. Pour beaucoup, c’est plus qu’on ne peut supporter, et la salle se vide petit à petit.

On aurait aimé retrouver plus de chansons comme ‘La Taille de Mon Âme’, ‘Les Filles Aiment les Tatouages’, ‘Quelqu’un Qui n’a Pas Besoin de Moi’… des chansons qui respirent l’espoir retrouvé. Mais Daniel Darc ne suit pas des setlist de promotion, il ne suit pas non plus les directives d’un régisseur. Il reste le rebelle qu’il a toujours été, parce que la musique ne respecte pas de règles. Et si, alors que le temps qui lui était imparti est écoulé, il lui prend de réciter ‘Howl’ d’Allen Ginsberg, personne n’osera l’en empêcher. On finira donc sur ces paroles : « I saw the best minds of my generation destroyed by madness »… et la foule continuera encore longtemps de l’applaudir après qu’on lui a retiré le micro des mains.

YouTube Preview Image

 

Réclame

La Taille de Mon Âme, le dernier album de Daniel Darc est sorti chez Jive/Epic.
Daniel Darc sera au Rock Dans Tous Ses Etats et au Cabaret Vert.


Remerciements : Antoine (Opus 64)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Evenement(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins