Explosions In The Sky – Take Care, Take Care, Take Care

Souvent comparés à Mogwai ou à This Will Destroy You, les Explosions In The Sky se démarquent par leurs mélodies simples mais habilement cadencées jusqu’au zenith de l’émotion. Les variations rythmiques et les structures éclatées de leur discographie sont toujours empreintes d’une virtuosité musicale.

Quatre ans après la sortie du cinquième album, le quartet annonce que ce nouvel opus sonnera différemment de tout ce qu’il a pu faire avant. A l’écoute, force est de constater qu’il ne se distingue pas des premiers. Pourtant dès le début on est transporté par ce post rock onirique, par la poésie des guitares cristallines, par les nappes planantes, qui ont construit leur réputation.

Explosions In The Sky - Take Care Take Care Take Care

Explosions In The Sky - Take Care Take Care Take Care

Album plus minimaliste cependant : à la fois apaisant, calme et paradoxalement effervescent et trépidant. Cet ambiant-rock délivre un sentiment de plénitude musicale, bien que mélancolique parfois. ‘Last Known Surrounding‘ semble raconter l’épopée d ‘un cœur qui bat où la batterie lourde accompagne un arpège d’exaltation. Les musiciens livrent le meilleur morceau de l’album avec, en crescendo, ‘Postcard from 1952‘ qui monte en puissance comme un feu d’artifice dont le bouquet final nous met en transe.

Les quatre Texans invitent, avec ce nouvel opus, notre imagination à se perdre par le style instrumental atmosphérique des compositions.
Ainsi, le fantomatique ‘Let Me Back In’, qui vient clore l’album, pourrait constituer les prémisses de ‘First breath after Coma’ de l’album The Earth Is Not A Cold Dead Place. Le morceau, mélodique et haletant, ressembles à des limbes dans lesquelles notre esprit se perd, et la voix ouatée semble essayer de nous rattraper alors que nous nous échappons dans un univers de réminiscences.

Certes, Take Care Take Care Take Care ne fera pas changer d’avis les imperméables au style de Explosions In The Sky, mais néophytes et adeptes se délecteront en se laissant happer par leur texture sonore enchantée et nébuleuse.  Certains diront que le groupe ne se renouvelle pas, d’autres que cet album est décevant : Explosions In The Sky ne cherche peut-être pas à innover mais simplement à prolonger le rêve dans lequel ils nous ont plongé il y a plus de dix ans.

YouTube Preview Image

Réclame

Take Care, Take Care, Take Care est disponible depuis le 26 avril 2011, chez Cooperative Music.
Explosions In The Sky seront au Primavera Festival en Espagne, au Rocker Festival en Italie, au Oya Festival en Norvège, au Way Out West Festival en Suède, au Pukkelpop en Belgique et au Green Man Festival au Pays de Galles.


Remerciements : Michael (Cooperative Music)

Catégorie : Albums
Artiste(s) :
Production(s) :

2 réactions »

  • Gagnez des places pour Handcrafted Soul le 3 février au Bus | Le Transistor :

    […] voir Ben Howard à la Cigale. Vous pouvez aussi vous laisser porter par la puissance tranquille d’Explosions In The Sky (chronique de Take Care, Take Care, Take Care) au Casino de Paris avec Papier Tigre en première partie. Ou alors aller cracher vos tripes au […]

  • Entretien avec Mermonte | Le Transistor :

    […] est proche du post-rock. « C’est les influences qui ont été digérées. C’est pas non plus du Explosions in the Sky ou des trucs à la Mogwai, mais y a du passif. Faut écouter Fago Sepia, le projet de Ghislain, […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins