The Do – Both Ways Open Jaws Extended – Live at Studio Pigalle

L’hiver dernier, le groupe The Do sortait son deuxième album intitulé Both Ways Open Jaws. Révélé en janvier 2008 pour l’album A Mouthful  – qui les avait placé en tête des ventes en France lors de sa sortie, le duo formé par Olivia Merilahti et Dan Levy avait remis le bleu de chauffe afin de contenter ceux qui attendaient une confirmation de la part du groupe de leur célèbre tube ‘On My Shoulders’.

Une fois sorti, Both Ways Open Jaws n’a pas fait de faux départ et s’est imposé, à l’image de son ainé, comme un très bon cru. Seulement voilà, écouter The Do sur album et les voir en live, ce sont deux choses différentes, tant sur le plan sonore que sur l’ambiance qu’il peut se dégager des titres. C’est pourquoi Dan et Olivia ont décidé de se lancer dans ce nouveau travail de live sessions.

Le 31 octobre dernier, un album au design sobre sortait en magasin : Both Ways Open Jaws Extended – Live At Studio Pigalle. L’idée ? Enregistrer en studio ce qui pourrait être une prestation scénique. L’équipe de musiciens étant reconstituée pour l’occasion, le groupe nous fournit dix titres retravaillés en profondeur. Dès la première écoute, on peut sentir une atmosphère musicale, résolument plus nocturne et sombre que la première version de l’album.

La matérialisation de ce changement explose dès le premier titre, ‘Slippery Slope‘ où les rythmes tribaux si chers au duo apparaissent et nous entraînent dans une ambiance envoûtante. ‘B W O J‘ fait alors office d’interlude psychédélique : les instruments se mêlent au timbre de voix d’Olivia et l’alchimie se fait sentir. Le résultat ne peut laisser indifférent et l’on se laisse transporter sans mal, dans ce voyage initiatique qui nous est offert.

Vient alors le titre ‘Tightrope‘, assez criticable, qui avec 9 minutes de musique nous fait naviguer en eaux troubles. En effet, les riffs de guitares liés aux rythmes parfois assourdissants au milieu de la musique plonge l’auditeur dans une sorte de mal-être ambiant jusqu’à la fin. Enfin, l’album s’achève sur les trois titres les plus connus, classiques dans les sonorités, mais toujours efficaces. ‘The Calendar‘, puis les deux singles : ‘Too Insistent‘» qui se montre à la hauteur des attentes tout en s’habillant de petites touches sonores supplémentaires et ‘Dust it Off’ en guise d’atterrissage.

YouTube Preview Image

En résumé, cet album extended – live de The Do remplit son rôle principal qui est de proposer une expérience similaire à un concert tout en apportant un gros travail de fond sur chaque musique. Cependant on ne peut que regretter certaines longues envolées instrumentales qui peuvent plonger le public dans un état de malaise au cours de l’écoute.

Réclame

Both Ways Open Jaws, le deuxième album de The Do, et sa version Extended – Live Sessions at Studio Pigalle sont tous deux disponibles chez Cinq7.

The Do sera en concert le 15 novembre au Casino de Paris.

Lire l’interview de The Do


Remerciements : Pauline la plus gentille

Catégorie : Albums
Artiste(s) :
Production(s) :

2 réactions »

  • Damien B :

    Bonjour,
    j’ai juste un peu tiqué sur le passage:
    “Cependant on ne peut que regretter certaines longues envolées instrumentales qui peuvent plonger le public dans un état de malaise au cours de l’écoute.”
    un état de malaise, en quoi?
    Sur cette version on voit les musiciens tous en harmonie avec ce qu’ils produisent, ils s’éclatent à jouer et la musique hérite d’une intensité incroyable, bien plus forte que sur album classique.
    Une excellente revisite de tous ces morceaux au studio pigalle.

  • agnes (author) :

    Bonjour, tu ne peux pas nier que ce Both Ways Open Jaws cherche à provoquer le malaise… 🙂

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins