Revival Kensuke à l’International

Lors d’une soirée programmée par Ivox – la webpromo qui nous fait toujours découvrir de beaux artistes, Le Transistor a eu la joie de voir le groupe Revival Kensuke annoncé à l’International. C’est comme ça qu’on s’est retrouvé au milieu de fans et d’avertis à assister au premier concert de Revival Kensuke en un an.

En un mot, c’était jouissif.

Revival Kensuke par Ludovic Etienne

Revival Kensuke par Ludovic Etienne

Le set a démarré sur ‘Tamoul‘, avec des arpèges très simples. Mais très vite les guitares s’entremêlent pour étoffer le son et désorienter. Le tout prend une tournure très puissante et on se prend à headbanguer. Au cours du set, on sentira quelques influences metal, notamment sur certains solos… Mais l’énergie est bien plus canalisée et tout se joue sur des subtilités.

Revival Kensuke enchaîne sur des rythmes plus subtropicaux, plus dansants, et tandis que la batterie part en désaxé et que le batteur se démembre littéralement, des cris de joie fusent dans la salle. Apparemment les amis sont venus en nombre pour fêter le grand retour, car les private joke visant à déstabiliser les musiciens sont nombreuses.

Mais les rires se calment et les esprits se retrouvent subjugués. Au détour d’une douce intro, la mélodie s’insinue. Elle accélère, puis se décompose, explose pour repartir encore plus lancinante, à la limite stridente… On est certes moins pris qu’à l’écoute de 26… peut-être parce que d’un côté, ce n’est pas comme si on pouvait librement partir dans nos sphères à l’écoute de ces mélodies sans parole… Heureusement, la batterie a cette capacité de nous faire instantanément triper.

Oui, pour ceux qui ne connaissent pas Rev Ken comme disent les jeunes, non seulement c’est du post-rock, mais en plus c’est totalement instrumental. Sans le chant, l’oreille peut se raccrocher à une percu, faire plus attention à un motif, et partir loin pour s’imaginer tout et n’importe quoi. Et rien aussi. Les concerts de Revival Kensuke sont un espace de re-création en somme.

D’ailleurs, certains passages sonneraient presque pop s’ils n’étaient pas tant déstructurés, jouant souvent à fuir la tonique… Au final, des paroles ne feraient que gâcher leurs compositions.

Le public se laisse porter, découvrant au fur et à mesure du set les nouveaux morceaux de l’album en préparation. Et en bon cobaye, la salle crie à chaque changement de rythme, comme pour encourager le groupe à pousser jusqu’au point de rupture.

Têtes baissées, les musiciens s’exécutent. Mais sans micro, le jeu de scène se résumera à des coups d’œil assurés entre musiciens, et en guise de final, ils se contenteront d’une simple reprise du dernier motif de ‘Sand‘. Brutal mais direct.

Latest tracks by Revival Kensuke

Cela dit, si leur jeu de scène se résumait à des clins d’oeil assurés entre eux, ils n’étaient pas les derniers pour partager une bière au bar juste après le concert.

Du coup, faites-nous plaisir et allez liker cette page fan.




Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins