Keren Ann à Rock en Seine

Une chose à noter pour cette édition Rock en Seine : certes, la programmation était très rock, mais y’avait peu, très peu de femmes… Ce qui signifierait que les femmes ne sont pas rock ? Heureusement, Keren Ann diversifiait les têtes d’affiche.

Une des beautés de Keren Ann c’est de se renouveler à chaque album. Et pas dans un souci de trouver ce qui va plaire au public, pas parce que souvent femme varie, mais comme Emerson le soulignait parce que l’uniformité est une barrière de l’esprit. Keren Ann est partie dans différentes directions au cours de ses six albums, parce qu’elle n’a pas peur d’explorer les différentes facettes de sa personnalité – Ce 101 exprimant le résultat de ses recherches sur elle-même.

A Rock en Seine, on se retrouve face à l’essence, l’éprouvette d’une heure, ses compositions minutieusement distillées pour un concert très rock. Avec sa voix, si particulière, Keren Ann aime à se glisser dans la peau de différents personnages. Sur ‘It Ain’t No Crime’, elle est Bonnie Parker à la sauce Peggy Lee puis elle surprend, mutine dans l’âme, en enchaînant sur une ambiance retro-fantaisiste avec ‘Sugar Mama’…

Chaque chanson nous emmène dans un autre univers. Sensuelle sans faux semblants sur ‘Lay Your Head Down’, puis douce mais déterminée sur ‘You Were On Fire’. Cette femme est sûre d’elle, et quand parfois elle jette un regard par-dessus son épaule, ce n’est pas par regret mais pour estimer la distance parcourue. C’est l’impression qu’on a à l’écoute de ‘Chelsea Burns’ qui coïncide avec le coucher de soleil.

Après une reprise de Bashung des plus sincères, elle livre son tube ‘My Name Is Trouble’. Désinvolte, elle annonce la couleur, par peur d’être aimée pour ce qu’elle n’est pas (elle a déjà été blessée comme l’atteste ‘In Your Back’). Encore une nouvelle manière de se raconter, mais cette fois, elle lâche sa guitare pour danser. La foule sort de sa contemplation et les rythmes disco prennent le dessus.

Enfin, loin de tomber dans la facilité de ce single, elle n’hésite pas à sonder des profondeurs avec des chansons plus dramatiques comme ‘Sailor & Widow’. Puis, tout naturellement et avec un immense sourire, elle clôt son concert en affirmant son soutien à Act Up ! Cette femme a décidément du chien !

Réclame

Le sixième album de Keren Ann, 101, est sorti chez EMI.

 


Remerciements : Benjamin (Ephelide)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Evenement(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins