Rihanna fait un tour à Bercy

Dans le temps, comme disent les vieux, les vedettes, comme disent les vieux, étaient jolies, raffinées, inaccessible, rares et avaient de belles carrières. Aujourd’hui, n’importe quel vertébré qui passe le 3e tour des auditions de la Nouvelle Star -en voilà un bien joli nom- peut prétendre à ce statut. Voila pourquoi à l’instar du rock, le vedettariat est mort.

Rihanna

Quand elle arrive sur la scène du Palais Omnisport de Bercy, Rihanna n’est pas une vedette. C’est une star. Bien que le second mot semble uniquement une évolution du mot, il cache en réalité une réalité (!) bien différente. Adieu Ingrid, Fred, Audrey, Humphrey, Marilyn, James. Bonjour Britney, Justin, Rihanna, Robert, Demi, Taylor.

Rihanna se tripote à Bercy

Rihanna se tripote à Bercy

Rihanna est sans conteste la figure de proue d’une génération de vedettes marketées créée par des responsables qui ont plus à voir avec un chef de produit l’Oréal qu’un chef de projet musical. Ridiculement provoc’, son spectacle commence par une mise en scène mégalomane, avant d’enchaîner sur un décor chars d’assaut/fin du monde agrémenté de costumes casques à pointes. La showgirl s’exhibe, se touche, se tripote, se caresse le pubis avant de délicatement remettre en place sa robe-string rose strassée et cloutée à laquelle sont vulgairement posées deux épaulettes type Terminator III. Tout n’est que luxe, calme et volupté.

Derrière elle, de magnifiques lumières et projections rattrapent le show visuel. De loin, c’est bien. C’est long, mais c’est bien. Par contre, si on vient à écouter ce qu”il se passe, tout s’écroule. Loin de ses albums sur-produits, Rihanna s’engage dans un concert de remix approximatifs absolument indigestes sans le moindre paquet de pop-corn. Sa plate prestation vocale n’a d’égale que sa vivacité scénique qui s’étiole au bout d’à peine 3 titres. Si Didier Super avait fait la même prestation ç’aurait surement été drôle. Là non.

I cannot read the gallery's xml file: 20100428-rihanna/gallery.xml
Please check that the gallery's files have been created on the admin pages!

Parce que si Didier Super ose crier devant une foule hilare Y’en a marre des pauvres, les pauvres qui en ont marre de tout crient en foule devant Rihanna. Après être devenue une femme adulée à travers le monde, plus pour image que pour sa musique – peut-on se dire pour se rassurer, Rihanna est devenue l’allégorie violence aux femmes ; ce qu’elle raconte adroitement dans Rude boy pendant que ses danseurs font semblant de filmer ses parties génitales. Finalement, ce concert n’est qu’un quatre-quarts ratés mis en plein milieu d’un pièce montée. C’est joli, ça envoie, mais ça reste fondamentalement sans intérêt.


Remerciements : Pauline / Barclay

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

  • nathanael :

    j’y suis aller au concert a Bercy est je suis pas fan mais c’est vraie que la scnéne et les jeux de lumiére ratrappe un peut paske pour moi c’etait cour c’etait un vrai molasson pas de dance sa scéne prend feu c’est nimpe comapré a Beyonce que je suis aller voir l’anner derniére un show de 2h15 avec des choré une voie o top du debu A LA FIN prouésse vocal et tout fin voila decut par Rihanna jpencer quelle aller donner un peut plus que sa surtout dans une salle avec un ambiance de ouff

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins