“Merci et respect au vrais fans”

Il faisait encore beau, comme dirait Alan, ce lundi matin quand j’ai reçu un tweet d’un lecteur du Transistor qui se présente comme « régulier ». Il espère que j’ai vu cette vidéo du rappeur français La Fouine demandant à sa team de veilleurs de nuit d’aller « niquer sa race » à deux branleurs de festivaliers qui, semble t’il, lui avait jeté deux bouteilles en plastique. Bien fait.
Effectivement il y a de quoi être choqué. Depuis quand un quidam supérieur (la scène était à environ 1m50 du sol lui-même à environ 115 mètres au dessus du niveau de la mer) peut-il faire appliquer ses interprétations de la loi au moyen d’une milice personnelle au QI inférieur à celui d’un OPJ en début de carrière ?

Certes. Je ne suis on-ne-peut-plus-d-accord avec ça. Le règlement des problèmes est une affaire de justice, de juge et de tribunaux. Grâce à notre bon Nicolas Sarkozy, les citoyens fiers de pouvoir dire que l’Etat leur est redevable à cause des impôts qu’ils payent (ou pas) pourront même être partis prenants des procès et faire parti de jurys populaires. Reste que le règlement de compte en suivant la loi du Talion est donc censé être proscrit et qu’un jury aussi populaire soit-il doit être dans un tribunal pour prendre une décision. Certes.

Cela dit, je me rappelle que ce même lecteur m’avait récemment répondu vigoureusement quand j’avais pris la défense de Bertrand Cantat lors de l’annulation de ses nombreuses représentations théâtrales. Ayant été accusé, condamné et libéré il me semblait normal que cet homme était désormais libre de faire ce qu’il voulait et que si le jugement paraissait trop clément il fallait s’en prendre à la justice. Surement pas à Cantat, qui n’a bien évidement pas eu son mot à dire quant à la lourdeur de sa peine.

Parce que désormais, l’immédiateté de la société (dont la principale conséquence est de créer des faits divers qui émeuvent pendant quelques semaines, juste le temps de voter une loi) s’accompagne également d’une justice personnelle que chacun applique en fonction des cas et des situations. On hurle à la présomption d’innocence d’Yvan Colonna pendant qu’on se réjouit de l’assassinat de Ben Laden.
Et justement, ce soir là, juste après le concert de La Fouine débutait celui d’OrelSan. Celui qu’on a condamné à la censure pour sa supposée misogynie pendant que Rihanna trémoussait son con les nibards à peine voilés sur toutes les chaînes musicales à une heure de grande écoute.

YouTube Preview Image

PS : pour éviter que le staff de La Fouine ne demande la suppression de cet article comme il demande la suppression de toutes les vidéos sur YouTube, je me permets de préciser que le titre de cet article n’est effectivement pas de moi mais de La Fouine.




Catégorie : Editoriaux
Artiste(s) : , , ,
Production(s) : , ,

5 réactions »

  • Nolowter :

    Quel facho ce mec. Et il sait même pas écrire avec ça..

  • SevKe :

    Pour avoir été présente à ce concert, la Fouine a seulement dit aux fans ” vous inquiétez pas la famille il va bien se faire niquer sa race derrière “.
    Il n’a incité personne à le faire…

  • SevKe :

    Petit ajout : quand je dis ” seulement “, je ne veux pas dire par là que c’est un propos correct qu’il ne faut pas relever ! Je le dis dans le sens qu’il n’a rien dit d’autre.

  • Simon M :

    Le plus hallucinant, ce sont les mecs responsables de la sécurité du festival qui ne bougent pas…

  • Ti :

    Balancer des bouteilles, même en plastique, c’est débile, donner cette réponse, ca l’est encore plus.
    La violence démarre quand on a plus les mots pour se défendre.
    Un comble pour un pseudo rappeur…un lynchage au prochain concert ?
    Faut pas s’étonner que les kids se battent á mort en banlieue pour des conneries.
    Allez, je retourne écouter des gens qui ont vraiment quelque chose á dire.

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins