Sly Johnson à la Cigale

Vendredi soir à la Cigale, Sly Johnson joue à guichet fermé pour la tournée de son premier album solo, 74 (son année de naissance). Un album de soul funk sans prétention, mais terriblement bien interprété. Il est sur scène, il est heureux et il le transmet à merveille toujours avec le sourire.


Il finira son set par la reprise des Korgis ‘Everybody’s Got to Learn Sometimes’… et c’est là que tout bascule. De retour sur scène, Sly Johnson nous sors LA Machine (communément appelée un sampler)… et attaque les impros au beatbox ! Une fois la partie “conventionnelle” assurée, il revient pour la claque qu’on avait pas vraiment vue venir du genre “à partir de 3 prénoms piochés dans le public au hasard, je vous construis un beat complètement malade”. C’est donc reparti pour une grosse demi-heure de beat box, entrecoupé d’apparitions de guests. Les invités de marque défilent : Ayo, puis Erik Truffaz (avec les reprises de ‘Come Together‘ et de ‘Nature Boy‘), avant de conclure avec Sandra Nkaké.


Remerciements : Aurélien (3Pom Prod)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : , , ,
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins