Asa au Bataclan

Après une victoire au prix Constantin en 2008 et la sortie de son premier album éponyme, Asa (prononcez « Asha ») revient en 2010 sur le devant de la scène avec un second album réussi Beautiful Imperfection. Actuellement en tournée, l’artiste donnait deux concerts au Bataclan les 4 et 5 mars derniers. En première partie, Djazia Satour.

Djazia Satour

On a rarement l’occasion d’assister à une première partie aussi réussie. Chaleureuse et énergique, Djazia Satour, accompagnée à la guitare par son acolyte Benoît Richou, livre au Bataclan une version acoustique de son EP sorti en novembre 2010. Leurs mélodies blues et nu-soul, parfois teintées de reggae et de beat-box accrochent l’attention de la salle qui répond de plus en plus présent. Chantant en anglais et dans sa langue maternelle, la jeune algérienne parvient à captiver un public particulièrement hétéroclite. Au bout de 40 minutes de scène, elle conclut avec la reprise du fabuleux ‘Illinois Blues‘ de Skip James qu’elle transcende de sa superbe voix et laisse à Asa des spectateurs enjoués.

Asa

Après un break de courte durée, les lumières s’éteignent à nouveau et c’est devant un public euphorique que la choriste et les musiciens prennent place et commencent à jouer crescendo. Sur un long riff de guitare Asa fait son entrée telle une rock star.

Asa

Asa

Le show débute avec trois titres de son dernier album : ‘Bimpé‘, ‘Ok Ok‘ et ‘Maybe‘. Les fans, dont la majorité semble la suivre depuis ses débuts, répondent présent, reprenant en cœur les refrains et tapant dans leurs mains. Sur 360°, titre issu du premier album, les spectateurs se transforment en une gigantesque chorale ce qui émeut visiblement la jeune femme. Très en interaction avec eux, elle fait preuve de beaucoup d’humour et ne manque pas une occasion de dire à quel point elle est heureuse d’être là. Et comme pour le leur prouver, elle reprendra même la chanson de GainsbourgCes Petits Rien‘ en guise de déclaration d’amour à ses fans et en hommage à l’artiste disparu il y a déjà 20 ans.

Entourée de sept musiciens (batterie, clavier, basse, guitare électrique et acoustique, trombone et trompette) la chanteuse franco-nigériane se lâche et donne sans compter. Ses musiciens s’éclatent eux aussi en se faisant plaisir sur de longs breaks rock. Avec une énergie folle, elle interprète des pas de danse africaine et la fosse danse avec elle sur cette effusion de rythmes métissés de pop, soul et reggae si bien que le Bataclan entier se retrouve plongé dans la moiteur festive de Lagos, ville dans laquelle elle a grandi. A la fois marqué par la musique occidentale et la musique nigériane, Asa utilise toute sa palette d’influences pour nous offrir des œuvres colorées et diversifiées.

Après presque de deux heures de spectacle et deux rappels, Asa termine son show par une très belle chanson, ‘So Beautiful‘, écrite spécialement pour sa mère présente dans la salle. Puis tous saluent et quittent définitivement la scène laissant derrière eux un public qui, malgré une fin de set qui a un peu traîné en longueur, est heureux d’avoir passé une belle soirée.

YouTube Preview Image

Setlist : Bimpé – Ok Ok – Maybe – Fire On The Mountain – 360° – Why Can’t We – Peace – Jailer – Preacher Man – The Way I Feel – Dreamer Girl – Be My Man – Ces Petits Riens (reprise de Gainsbourg) – Broda Olé – So Beautiful


Remerciements : Thomas (Ivox)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins