Cloud Control à la Maroquinerie

Un des grands plaisirs de la vie est de planifier tout, pour avoir la joie de tout chambouler à la dernière minute et laisser des surprises arriver. Ainsi, une invitation tardive peut donner lieu à des découvertes. Le Transistor s’est retrouvé par hasard au concert de Cloud Control qu’il connaissait peu, mis à part le single ‘There’s Nothing In the Water We Can’t Fight’, qui était au moins aussi rafraichissant que son titre. Mais si une image vaut mille mots, un live à la Maroquinerie vaut mille clips.

Cloud Control

Cloud Control

Le groupe est tellement jeune, c’en est surprenant. Pour peu, de loin, ils font penser à The Pains of Being Pure At Heart, sauf que les Pains ont trouvé un style et s’y accrochent, au risque de s’y noyer. Tandis que les Cloud Control partent un peu dans tous les sens, en pleine l’exploration des styles et des envies. Cela donne lieu à des petites erreurs, des loupés rythmiques, des chansons non abouties… Avec des touches de kitch assumées ou non ici et là.

Le groupe est très équilibré : un batteur effacé, un bassiste à l’allure brute mais d’une sensibilité qui transpire dans ses lignes de basse, un chanteur persuadé de son génie, et une claviériste au magnétisme animal. Le tout donne une impression étonnante : comme si des hippies avaient décidé de quitter la civilisation pour rejoindre une tribu en Papouasie Nouvelle Guinée. Leur musique est tellement libératrice : elle semble atteindre un point dans le lobe temporal pour faire ressortir des énergies qu’on n’avait oubliées et qu’on espérait plus voir réapparaître. Le côté flottant du tempo prépare un beau tarmac pour un potentiel envol…

Le set en lui même est maladroit, les premières chansons sont faciles, on se prend à essayer de reprendre en cœur. Puis ils commencent petit à petit à travailler la matière avec ‘There’s Nothing In The Water We Can’t Fight‘, un plus que prenant ‘Ghost Story‘ aux airs de Yeasayer mélés à du Crystal Antlers, et une reprise de Kid Cudi sur ‘Pursuit of Happiness‘ très réussie. Mais pour leur rappel ils partent en stone rock approximatif sans raison aucune. Sûrement avec le temps et l’expérience seront-ils plus à l’aise pour assumer leurs ‘Gold Canary‘ complètement barrés et pousser des ‘Death Control‘ pour plus d’audace.

YouTube Preview Image

Remerciements : Nicolas (Random Trax)

Catégorie : (re)Découvertes, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :

3 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins