K’s Choice

I’m not an addict… qui n’a pas soupiré en choeur avec Sarah Bettens ? K’s Choice, le groupe le plus folk rock de Belgique, est enfin revenu avec un nouvel album après sept ans de silence. Le Transistor a étudié ce retour avec circonspection… Après un concert au Bataclan et une écoute attentive d’Echo Moutain, le mieux était de demander des explications aux frangins Bettens. C’est Gert Bettens qui a pris le temps de répondre aux questions sur ce groupe n’a pas pris une ride en vingt ans.

Sarah et Gert Bettens de K's Choice

Après deux best-of, un live sorti en 2001 et un studio en 2003, les fans attendent un nouvel album original qui n’arrive qu’en 2010. “C’était juste une pause, on a jamais eu l’intention de donner l’impression qu’on avait arrêté K’s Choice pour de bon. On a commencé avant 1993, donc ça faisait déjà 10 ans qu’on tournait, d’où la compilation… Et en 2002, on a décidé de mettre le groupe entre parenthèses, parce que la routine s’installait, ce qui est un frein à la créativité. On a voulu s’essayer à des projets différents pendant quelques années.”

Sarah avait alors repris sa carrière solo sous son nom, et Gert avait monté son groupe, Woodface. “La première chose que j’ai faite ça a été de produire l’album d’un ami, qui s’appelle Venus in Flames, avec qui j’ai tourné comme guitariste pendant un an. Puis j’ai commencé à écrire pour mon groupe, et on a sorti deux albums en huit ans. C’était mon projet, je l’ai appelé Woodface juste parce que j’aime pas tant que ça mon nom.”

Un tel succès avec K’s Choice aurait pu être considéré comme un atout pour les carrières solos. “Dans un sens, on commence pas de zéro puisque les gens te connaissent, surtout en Belgique et en Hollande. Mais dans un sens tu as envie de faire quelque chose de différent que ce pour quoi les gens te connaissent. C’est une sorte de paradoxe. Les gens attendent quelque chose de toi et ça ne rend pas ta carrière solo plus facile.”

Au bataclan, en avril 2010, on a pu noter que la fanbase était intacte après 7 ans de pause. “C’est vraiment touchant de voir que les gens ne t’ont pas oublié. Sarah est revenue deux ou trois fois pour sa carrière solo, mais moi je n’étais jamais revenu depuis l’Olympia. Et donc de revenir huit ans après, c’est formidable. C’est très dur de ne pas perdre de fans au fil des années, et il semble qu’on ait trouvé une formule pour les garder malgré le silence.”

YouTube Preview Image

Après avoir exploré leurs mondes, le frère et la soeur ont repris K’s Choice là où ils l’avaient laissé. “K’s Choice reste mon projet le plus important, sur le plan professionnel. En parallèle, j’écris de la musique pour Woodface – et non pas le contraire en ce moment. K’s Choice c’est ce par quoi on a commencé, c’est ce à quoi je suis habitué au fil des années, c’est un environnement familier, c’est le cœur de nos carrières, tout le reste s’est construit autour de K’s Choice. C’est plus logique puisque c’est le projet qui a connu le plus de succès, on a eu tellement de jolies expériences au sein de ce groupe. On a fait ces albums, de belles tournées, on a une super fanbase, et c’est très agréable de se relancer dans l’aventure.”

Sur scène aussi, il semblait que les frangins étaient content de se retrouver, comme s’ils s’étaient manqués. “Je pense que j’en avais pas conscience, mais oui, je pense que ça m’a manqué. Il y a cinq ans, j’étais dans mes projets, mais au fur et à mesure que je me rapprochais de ma sœur pour recommencer à construire ce qu’on avait laissé de côté, ça m’a paru naturel. Et c’est en concert que ça m’a frappé, c’est très agréable de retrouver ce sentiment en live. Mais ce qui m’a manqué le plus, c’est ma sœur, sur le plan personnel, pas en tant que chanteuse de mon groupe.”

Sarah et Gert s’étaient donné un moment pour avoir envie de reprendre, au lieu de reprendre par habitude, mais il n’a jamais été question de dissoudre le groupe. “On en parlait de temps en temps. On se posait régulièrement la question, mais à chaque fois, c’était pas notre priorité, donc on retournait à nos projets. Et ces dernières années, on avait de nouveau envie, mais il fallait finir les projets en cours avant de pouvoir se lancer. Donc on s’est posé une deadline, on s’est dit qu’en 2009 on allait l’enregistrer.”

La composition n’a pas été facilité par le fait que Sarah et Gert soient sur deux continents différents. C’est pas le plus simple que d’écrire ensemble en s’échangeant des mélodies par email. C’est une chose qui demande une présence physique, de se poser ensemble dans une même pièce. Pendant quelques mois, on a essayé virtuellement, mais ça n’allait nulle part, ou alors tellement lentement ! J’ai enfin entrevu la possibilité d’un retour de K’s Choice quand on a réussi à se retrouver, à jouer de la musique ensemble, à chanter à l’unisson. Et ça faisait tellement de bien !”

Reclame

K’s Choice sera en concert le samedi 12 février à l’EMB de Sannois
Echo Moutain est déjà disponible chez Sony


Remerciements : Thierry (Sony)

Catégorie : Entretiens
Artiste(s) :
Production(s) :

2 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins