Un gros bordel à l’International

Vendredi soir. Une fin de semaine à Paris. L’occasion d’aller fêter ça à l’International où va notamment jouer les délingos belges de Vismets que j’avais découvert cet été à Dour ainsi que Phyltre qui a plutôt bonne réputation en ce moment.

Clarys

Une batteuse, une chanteuse, un guitariste. Voila qui n’est finalement pas banal. C’est pourtant tout l’inverse de leur musique, à la fois conventionnelle et convenue. Tout y est prévisible, des faux airs de diva de la chanteuse, aux rythmes poussés de aussi carrés qu’une boite à rythme de la batteuse. Seul le guitariste, timidement en retrait, semble pouvoir tenir quelques mesures convenables. Heureusement que la bière n’est pas chère à l’Inter (et le service est cool en plus). Next.

Phyltre

Phyltre tue, s’amusent ils à coller dans tous les endroits un peu branchouilles de Paris. Avec leur “single” Lyla, porté par un sympathique clip réalisé par Seb Houis, les parisiens (enfin je crois) font de l’electro rock un peu pop. Et en français. En somme tous les ingrédients pour finir en groupe parisien fluo avec des barrettes dans les cheveux, habillés en friperies et avec des autocollants sur les claviers. Eh bien finalement non. Phyltre transforme le son qui manque d’une production léchée sur leur MySpace par une profusion d’énergie comme on en voit pas si souvent dans cette excellente cave parisienne qu’est l’International. En à peine deux titres, c’est le bordel à l’Inter’. Ça saute, ça hurle, ça se déhanche, ça renverse de la bière et ça me marche sur les pieds (sales pauvres !) sur des refrains aussi décallés que “Grow you penis”. Une chanson sur les spams. Ouais. Pour résumer, si jamais on vous le demande, Phyltre, ça troue l’cul.
YouTube Preview Image

Vismets

Vismets au Bus Paladium

Vismets au Bus Paladium

C’est pour Vismets que j’avais ramené mes fesses. Découverts sous un chapiteau de Dour cet été puis revu depuis au festival Fnac Indétendances et encore un peu à après au Bus Paladium, j’avais déjà conclu que Vismets était clairement l’incarnation de ce qu’il se fait de mieux en Belgique après les frites et le chocolat (faut pas déconner non plus). Depuis un an, Vismets marche sur les traces des Ghinzu, dEUS, Soulwax et autres Sharko, probablement comme Piano Club (Hollywood Porn Stars + Malibu Stacy).
La grande force de Vismets, qui caractérise généralement le rock belge, c’est leur capacité à produire des titres énergétique, sur CD (enfin sur MySpace) comme sur scène. Cela aboutit à un show absolument extraordinaire porté par des morceaux massifs et imposants tels que She’s a psycho, she’s a hippie pour finir sur Vultures of Tronica, titre déstructuré et pourtant aussi précis que puissant. On ressort du concert abasourdi par la violence des sons et l’énégerie dégagé par les quatres belges. Finalement un concert de Vismets, c’est comme une bonne sodomie. Ca fait un peu mal sur le moment, mais après on se dit quand même qu’on a bien fait, parce que c’était vraiment bien !




Catégorie : Concerts
Artiste(s) : , ,
Salle(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

6 réactions »

  • Tweets that mention Le Transistor » Un gros bordel à l’International -- Topsy.com :

    […] This post was mentioned on Twitter by dabimbamboum, Le Transistor. Le Transistor said: [Concert] Un gros bordel à l'International – http://bit.ly/gSHAR8 […]

  • erwan :

    phyltre sont avignonnais !!!!!

  • benjamin :

    Bah ils ont qu’à le mettre sur leur MySpace alors

  • Jerome :

    Phyltre tue, je le confirme…
    En Concert comme sur leur EP

  • Phyltre | Quo Vadis ? :

    […] Rencontrés au milieu d’une soirée qui sentait la sueur à l’International, Phyltre était resté sur un trait d’humour que j’avais fait sur eux. […]

  • Phyltre - Wacko - Quo Vadis ? :

    […] Rencontrés au milieu d’une soirée qui sentait la sueur à l’International, Phyltre était resté sur un trait d’humour que j’avais fait sur eux. […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins