Le Président par Yves Jeuland

C’est l’histoire d’un mec…

Georges Frèche est député de l’Hérault depuis presque quarante ans, il a été maire de Montpellier pendant trente ans et depuis 2004 il occupait le poste de président de la région Languedoc-Roussillon. Et pour les dernières campagnes régionales, Yves Jeuland a décidé de suivre l’homme que tout le monde appelle Le Président. On découvre ainsi qu’un politicien, ça passe ses journées à signer de la paperasse, ça doit faire attention à tout ce qu’il dit (sinon ça fait scandale), et ça peut pas se déplacer sans des hommes qui lui disent tout le temps ce qu’il doit faire, des shootings photo qui n’en finissent pas… Bon au prix où ils sont payés, heureusement qu’il y a des contraintes, parce que sinon, ça va la belle vie, la bonne bouffe, et le temps pour jouer aux cartes.

Ce dont on se doutait aussi, c’est qu’ils mentent souvent… Quand son conseiller affirme que la clé d’une bonne campagne, c’est de mentir avec aplomb, George Frèche le rassure : « J’ai pas de mémoire, donc les chiffres, je les invente ». Ils nous baratinent aussi quand ça les arrange, pour faire pleurer dans les chaumières.

…qui voulait être chanteur d’opérette

Au fil du documentaire, George Frèche est déconcertant de naturel. Dès qu’il est en voiture, il ferme le clapet à ses conseillers en chantonnant les musiques qui passent à la radio. Alors c’est ni de la variét’ ni de l’indie rock, c’est du Henri Garat (« C’est un mauvais garçon pas très catholique » – oui, il insultait pas Fabius, il chantonnait juste !), La Marche de la deuxième DB, et autres chansons d’amour genre Ramona par Fred Gouin. Le tout avec la voix rocailleuse du midi. Et dans un moment de décompression, George nous raconte que s’il n’avait pas chanté faux, il aurait aimé faire une carrière de chanteur d’opérette.

http://www.dailymotion.com/video/xfox7m

Un chanteur contrarié ! Par dépit, il s’est rangé en politique ! Mais est-ce que sa vie aurait été meilleure en tant que musicien ? Il n’a pas bien d’ambition, il voulait pas être chanteur d’opéra, mais d’opérette. Donc il aurait sûrement pas la belle baraque que celle qu’il a maintenant.
Sinon, c’est tout comme : un musicien -un chanteur d’autant plus-, ça passe pas mal de temps à jouer aux cartes (il a du temps à tuer dans les tournées), il signe des autographes à tour de bras, il a un emploi du temps réglé comme du papier à musique avec les journées promos, il a un manager et un attaché de presse qui le suivent et lui disent quoi faire. Et ça peut pas dire ce que ça veut, sinon ça fait scandale – petite pensée pour Sexion d’Assaut… – et puis pour nous toucher, ils en rajoutent un peu sur leur vie pour vendre plus d’albums – Susan Boyle, si tu nous entends…

Enfin, politicien, comme chanteur, ça attire pas mal les nanas…

Réclame

Bref, c’est pas un documentaire barbant. Allez le voir, on se fend la poire tout du long. Mais prévoyez un restau après parce que ça ouvre l’appétit.

Le Président, Un Film d’Yves Jeuland. En salles le 15 décembre.


Remerciements : Thomas (Ivox)

Catégorie : (re)Découvertes
Production(s) :

4 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins