L’Egal Festival

Au cœur des discriminations, l’Egal festival se déroulait samedi au Centre Barbara Fleury la Goutte d’Or. Organisé par StopDiscriminations, l’association a pour but d’aider chacun de nous contre les discriminations quotidiennes : que ce soit lors de la recherche d’emploi ou de logement que pour saisir la Halde.

No One Is Innocent (c) Sylvain Ferrand pour Les Festins Sonores

No One Is Innocent (c) Sylvain Ferrand pour Les Festins Sonores

Pour l’Egal Festival, StopDiscriminations a fait appel à MACAQ (Mouvement d’Animation Culturelle et Artistique de Quartier) et le menu n’oubliait personne : une ferme pédagogique pour les plus jeunes, un village associatif pour sensibiliser et renseigner la communauté, des conférences de sociologues, politiques et journaliste pour approfondir le débat, des projections de reportages et clips vidéos pour illustrer les principaux points, un atelier CV, mené par Génération Précaire, pour éviter les maladresses, une belle performance de graph en extérieur, et des concerts.

Pourtant, le programme a été chamboulé. Le matin même, le squat Jeudi Noir de La Marquise a été expulsé. L’immeuble avec vue sur la place des Vosges (IVe), dont certaines parties ont été classées monument historique, aura vu naître la Marquise de Sévigné mais était laissé vacant depuis 42 ans. Depuis 42 ans, plus de 2000m² de logement potentiel étaient vide, un trou béant en plein cœur de Paris. A l’heure ou la crise économique n’a fait qu’aggraver la crise immobilière, à l’heure où les bailleurs ne font qu’augmenter les prix sur des petites surfaces, les étudiants et travailleurs précaires se retrouvent sans solution logement.

Installés depuis près d’un an, Jeudi Noir organisait des évènements – projection de films, concerts, et même AMAP (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) – pour rendre à ce bâtiment une place dans le quartier. La propriétaire, maintenant sous tutelle, avait donc lancé un procès pour que ces agitateurs politiques quittent le lieu. Vendredi soir, le jugement est rendu, le verdict annonce 90.000€ d’amende et expulsion. Expulsion qui a lieu le lendemain matin à 7h40, prenant les 33 habitants de court de par sa rapidité d’exécution. Jeudi Noir proteste à coup de conférence de presse, manifestation, sit-in, et sont aussitôt évacués par la force par la pléthore de policiers et CRS, gaz lacrymo à l’appui. Le mouvement, chassé par la pluie, se retrouve sans local pour le Forum du Logement prévu, mais MACAQ les invite à trouver refuge au Centre Barbara Fleury la Goutte d’Or.

Dans ce contexte, difficile d’avoir le cœur à fêter la musique, la grêle ayant tétanisé le reste de la population. Malgré tout, La Féline donne de son rock glamour, noir et intense. Agnès, dramatique et sensuelle à la fois, ne laisse rien paraître, affichant un sourire communicatif. De même Hutchinson sert son electro-pop pour remuer les foules et remonter le moral des troupes. Mais ce n’est que vers 22h, aidés par No One Is Innocent, que les militants vont réussir à relâcher la pression. Les paroles engagées de No One et l’énergie du son permet à tous d’exprimer leur rage. Pour l’occasion, Kmar invite même Guizmo de Tryo à interpréter une chanson sur l’identité. Un beau concert, qui permet un dénouement apaisé à cette violente journée.
Même si 33 personnes de plus se retrouvent à la rue désormais.




Catégorie : Concerts
Artiste(s) : , ,
Salle(s) :
Evenement(s) :

4 réactions »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins