Biche à la Maroquinerie

Biche c’est un groupe de 5 garçons dans le vent avec tout ce qu’il faut de cheveux, de style et de moustaches. Signé chez Banquise Records leur premier album La Nuit des Perséides, sorti au printemps 2019, a fait une entrée remarquée, ce qui leur a ouvert les portes de Rock en seine l’été dernier ! Après avoir laissé mon vélo en bas de la rue Ménilmontant (tmtc s’il est pas électrique comment c’est chaud). Je me suis dirigée vers la Maroquinerie pour assister au concert de Biche et du lancement de leur Discipline Tour.

Biche

Notre rendez-vous s’ouvre sur la chanson ‘Film Noir‘, et surprise, sur scène les garçons sont très bien entourés car ce sont Mila, Marianna, Mathilde et Margot qui, respectivement au Cello, à l’alto, au violon et à la flûte traversière, les accompagnent pour quelques titres… et reviendront pour ‘Kepler, Kepler‘ le final ! (vous devez commencer à connaître mon affection pour les cordes et les cuivres qui enrichissent et font vibrer les rap, les pop, et les rock pom pom pom).

La musique de Biche c’est autant un univers sans barrière que des compositions empreintes de poésie, comme peuvent en témoigner leur clips et leurs textes. Il y a beaucoup de fraîcheur, notamment dans leurs rapports avec le public, et le sourire combiné aux yeux ourlés d’Alexis n’y sont certainement pas pour rien.
Dans une interview, il explique : « La force des clips c’est aussi de ne pas trop donner d’explications et de ne pas figer un morceau dans une esthétique particulière, mais de laisser chacun recevoir la musique et l’image comme il l’entend.» C’est un peu comme ça que je vois la musique et ma façon de dessiner… C’est pourquoi leur concert a pas mal raisonné en moi.

Même si j’ai moins sautillé que parfois (public français, réveille toi !), ici le live nous prend par la main et nous emmène dans une balade, tantôt citadine, ou au bord d’un canal à la nuit tombée (la vision que je préfère) où l’introspection, le vagabondage et la contemplation sont de mise. Prendre le temps de vivre. L’oisiveté responsable, j’imagine.

Le rythme s’accélère au fil des chansons, Fuzati du Klub des Loosers vient nous mettre un peu de rap là-dessus. Mes moments préférés ont été les boeufs, lorsque l’intensité musicale prévaut sur le reste. J’aurais voulu que cette balade ne s’arrête pas si tôt !

Réclame

Voir les prochains concerts de Biche
Vous pouvez retrouver le travail de Kova sur Facebook KOVA, sur instagram @kovaview et sur le site www.kovaview.com


Remerciements : Morgane [Boogie Drugstore]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins