And So I Watch You From Afar au Gibus

Les And So I Watch You From Afar, ça fait depuis 2011 qu’on vous en parle, quand on les a découverts aux Eurockéennes de Belfort. Ca a été une claque telle, que depuis, dès qu’ils passent à Paris, il faut qu’on prenne notre dose. Cette fois-ci, ils étaient au Gibus, pour fêter leurs 10 ans ! Et ils n’ont rien perdu de leur superbe en live !

And So I Watch You From Afar

Dans l’immense salle du Gibus, la foule s’active – tantôt autour du merch’, tantôt pour prendre sa place en première ligne – au son des Sleaford Mods. Bientôt la fosse les réclame “And So And So”, et les Nord-Irlandais débarquent sous les applaudissements. Rory Friers arbore un symbole d’Extinction Rebellion sur sa guitare. Un geste de lui et le public s’exclame. ASIWYFA démarre méthodiquement sur un ‘Set Guitars to Kill’ puis enchaîne avec le plus léger ‘A Little Solidarity Goes A Long Way’.

La foule suit chaque changement de rythme, ou plutôt s’en délecte, afin de trouver l’interstice pour les acclamer. Les ralentissements sont réclamés presque pour prendre le temps de savourer la mélodie. Les introductions sont des moments de plaisir pour le batteur, les fins sont plus violentes, bien lourdes. Les morceaux s’enchaînent, sans respiration presque, sauf quelques remerciements de Rory.

Enfin, le leader prend le temps de raconter la sortie de leur premier album en version live pour célébrer leurs 10 ans ! Alors on prend sa respiration pour plonger dans le Mogwai-esque ‘I Capture Castles’ où le public les encourage pour les longues descentes. On remonte à la surface avec ‘Tip of the Hat, Punch in the Face’, plus math-rock, et parfois dreamy.

Et si on pensait que la salle était trop basse de plafond pour slamer, Tom, leur pote exilé qui a organisé le concert, prouve le contraire.

Les pogos s’élancent enfin sur ‘If I Ain’t Broke… Break It’, et les slams reprennent de plus belle sur ‘These Riots Are Just the Beginning’. La foule chante avec eux sur leur hymne ‘Don’t Waste Time Doing Things You Hate’, et sur scène les musiciens ne cachent pas leur émotion. Pour ‘The Voiceless’ c’est les fans qui s’accroupissent et qui font signe au guitariste de descendre les rejoindre… Et on se prend comme des chocs au ralenti, un pur kiff.

Les ASIWYFA prennent le temps de trinquer à leur dix ans. Avant de se lancer dans ‘Eat The City, Eat It Whole’, avant de revenir pour un fracassant ‘S Is For Salamander’.

YouTube Preview Image

Réclame

Ecouter la version live du premier album de And So I Watch You From Afar
Lire l’interview d’ASIWYFA
Voir les prochains concert d’ASIWYFA


Remerciements : Charlotte VASSENEIX [Alias]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins