The Wash au Silencio

Au Silencio, les showcases sont toujours intrigants. Les artistes invités à jouer dans le sous-sol aménagé par David Lynch, sont de tous les styles, mais il plane toujours un mystère. Cette fois-ci, Le Transistor s’est laissé attirer par une pop très bien calibrée, celle de The Wash, la rencontre entre David Quattrini du Massachussets et de Jérôme Plasseraud de Versailles. Et le public est venu en masse pour les applaudir !

The Wash

Le chanteur a l’air un peu paumé, mais du genre que tu accueillerais quand même chez toi. Un doux dingue en quelques sortes. En même temps, si ça se trouve il est simplement jet lagué ! Il livre une performance très intense, pendant que les autres s’affairent minutieusement à leur tâche. Dans le look, c’est la même impression : chaque musicien a un boulot la journée, sauf le chanteur : ce doit être l’effet Versailles !

Le public les encourage, les filme même, mais il y a trop de monde dans la salle pour que ce ne soit que des amis… En fond de scène, un écran fait bouger des formes en mode psyché. Mais c’est par la voix de David Quattrini qu’on se laisse porter, ce chant doux mais avec des aspérités, un petit côté rauque. Bon c’est aussi que la salle est pleine à craquer qu’on ne peut pas vraiment voir la scène !

The Wash nous balade, avec des envies de bossa par moment, mais toujours très pop. Ils connaissent leurs classiques et savent aussi très bien nous sortir une bonne vieille ballade comme on en fait plus. Mais sans en rajouter, ils savent user de de subtilité, et garder un bon équilibre. C’est un réel savoir-faire ! Sur la fin du set, le groupe donne tout, la foule saute, tout le monde clap en rythme. C’est de bon augure en tout cas pour ce groupe, qui prévoit de sortir son premier album en 2020 : Just Enough Pleaser To Remember.

YouTube Preview Image

Remerciements : Marion Pacé [Ephélide]

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins