Beauregard 2019 – Fat Boy Slim, Gossip et Angèle

Beauregard, c’est un festival qui conjugue cadre agréable et bucolique avec un château de conte de fées, et c’est près de Caen que ça se passe, à Hérouville Saint Clair. Depuis onze ans, l’événement se forge une solide réputation. Pour la première journée, on a profité des hits sales de Therapie Taxi, de la grande star du moment aka Angèle, des vieux métalleux de Limp Bizkit, et du timbré de chez Fat Boy Slim ! Avec une préférence pour des chorés énervées de Beth Ditto avec Gossip

Therapie Taxi

La scène John est comble, et jeune, pour les Parisiens. Ils ont foutu le feu avec leurs songs, en français, plus ou moins vénères, cul, et pleines de facéties. Le groupe se démène, communique beaucoup entre les titres, et le public en redemande. L’ambiance grosse teuf n’est freinée qu’une seule fois, mais pour entonner ‘Aline’ de Christophe, assis sur le devant de scène voire dans le public. Forcément leur hit ‘Hit Sale‘ fait fureur; et la partie chantée par Romeo Elvis est finalement reprise par un mec du public invité sur scène.

Voir les prochains concerts de Therapie Taxi

Angèle

Obligé, la grande scène Beauregard est blindée, pour une des “grandes stars” du moment. L’ambiance est familiale, chaque intro fait chavirer le public, le show est efficace; et que ce soit les enfants ou les darons, tous reprennent les refrains de hits comme ‘Balance ton quoi‘. Elle fait même une incartade du côté de Pauline Croze avec le joli titre ‘T’es beau’.

Voir les prochains concerts de Angèle

Limp Bizkit

Pas vraiment d’actu pour les métalleux américains, mais les fans de la première heure semble bien tous aux avant-postes pour en découdre dans la fosse. Mais malgré les fameux ‘Rollin‘ et en final ‘Take a Look Around‘, on trouve que le set manque de rythme et est presque brouillon… Et entre les blabla du chanteur Fred Durst, le peu de lumière, et les problèmes techniques du guitariste fou Wes Borland, on reste un peu sur notre faim…

Gossip

Le groupe n’a accepté aucun photographe. C’est d’autant plus dommage que Beth Ditto est toujours parfaite visuellement comme vocalement. Elle s’essaye parfois même au Français et blague beaucoup (en mode potache/salace). Les gros tubes sont enchaînés et on surkiffe : le génial ‘Listen up‘, ‘Standing in the Way of Control‘, ‘Careless Whispers‘ en version accélérée et groovy, ‘Heavy Cross‘… Bref, Gossip c’est toujours une tuerie en live; même si ça fait des années qu’il n’y a pas eu de nouvel album…

Fat Boy Slim

L’Anglais Norman Cooke est toujours aussi timbré ! A 55 ans, il sautille partout comme un cabri et hurle à la mort derrière sa console ou depuis le proscenium. Devant une scénographie chiadée sur écran de fond, il joue des standards comme ‘Satisfaction‘ des Rolling Stones, ‘Music Sounds Better with You‘ de Stardust, ‘Bohemian Rhapsody‘… agrémentés de ses propres standards comme l’entêtant ‘Right Here Right Now‘ ou les jouissifs ‘Praise You‘ et ‘Rockfeller Skank‘, tous remixés pour un effet dancefloor accentué, voire presque too much : on frôle la techno-tuning ! Mais la foule a l’air de bien s’éclater pour clôturer la soirée.


Remerciements : Isabelle Rodier

Catégorie : A la une, Reportages
Artiste(s) : , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins