Ex:Re au Café de la Danse

En novembre dernier, Elena Tonra, la chanteuse et parolière de Daughter faisait paraître son album solo, Ex:Re (prononcer “ex ray”). Un album d’une beauté infinie, soulignée par un violoncelle, dans lequel elle s’épanche sur son ex compagnon. Et c’est dans le superbe écrin du Café de la Danse qu’Elena Tonra avait choisi de livrer ses compositions en live. La salle affichait complet, mais Le Transistor a trouvé un moyen de venir vibrer avec ses nombreux fans.

Ex:Re

Gracieusement, dans un petit rire, Elena Tonra ajuste le micro, et déjà tout le monde est sous le charme. Ex:Re démarre de manière très épurée, avec ‘My Heart’, sans se cacher derrière des effets de pédales. Et voilà le public à chavirer sur ‘Where The Time Went’. L’intensité monte alors d’un cran avec ‘Crushing’, le batteur est littéralement envoûté par la musique.Puis sur ‘New York’, Ex:Re se fait doucement jazzy.

Tout le monde s’emballe sur l’intro de ‘The Dazzler’, mais ce soir, Ex:Re ne jouera pas de Daughter. Mais qu’à cela ne tienne, on se laisse porter par son récit, et les choeurs. Et les ‘We Love You’ fusent. Car Elena Tonra est acclamée par la foule dans tous ses gestes : quand elle remercie, quand elle présente le groupe, quand elle semble gênée et cherche un trou de souris pour se cacher.

Beaucoup murmurent les paroles qu’elle a écrites avec passion et douleur. Chacun est à l’affut d’un de ses mouvements, tous plus adorables les uns que les autres. Un bravo la déstabilise, elle n’arrive pas à réparer sa guitare, puis quand elle peut enfin reprendre le fil du concert, elle s’excuse auprès de son instrument de l’avoir insulté. On est réellement dans un épisode de bisounours – littéralement, un de ses rires sera suivi d’un “awww”, comme dans les films – mais en ce lundi soir un peu frisquet, personne n’y voit d’inconvénient.

“Romance is dead and done” sera applaudit en rythme, et Elena Tonra danse sur les cendres de sa relation ainsi exposées. C’est une véritable ovation qui salue ‘Romance’ et au passage, le batteur a dû y laisser au moins une baguette. Pour le rappel, elle revient en courant, nous avouant qu’elle nous aime aussi. Et pour le prouver, nous offre une reprise de The Korgis Everybody’s gotta learn sometimes’ que décidément on devrait écouter plus souvent.

YouTube Preview Image

Réclame

Ex:Re, le premier album de Ex:Re, est paru chez 4AD/Beggars
Voir les prochains concerts de Ex:Re


Remerciements : Matthieu et Quentin

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins