Weyes Blood – Titanic Rising

Il y a des albums où seuls quelques instants sont nécessaires pour savoir qu’on écoute du grand son. Titanic Rising est de ceux-là. Avec cette quatrième mouture, la Californienne Natalie Mering qui officie sous le nom de Weyes Blood s’installe de plus en plus confortablement au sommet de la folk de ces dernières années. Et à à peine 30 ans, ça a de la gueule.

Weyes Blood

Fille de chrétiens plus que pratiquants, c’est dans les églises évangélistes de Pennsylvannie que Nathalie Mering s’exerce au chant. Elle a la voix grave, donc exit les leads des sopranos, Nathalie fera les choeurs avec les altos. Et c’est tant mieux. Ce qui frappe d’emblée à l’écoute de Titanic Rising, c’est ce chant profond, à la fois très mélodique et harmonique. Les harmonies, justement, la songwriteuse les utilise merveilleusement pour napper ses morceaux d’un voile envoûtant (magnifiques dans ‘Mirror Forever’).

Mais Weyes Blood ce n’est pas qu’une voix qui transperce l’âme, non. C’est aussi un talent de composition certain. Avec ce nouvel album, la Californienne nous livre une partition tout en nuances, lumineuse par endroits, plus nostalgique et obscure par moments. Ce son, aux différentes tonalités, n’empêche cependant pas la chef d’orchestre Mering d’exceller dans des orchestrations lyriques, marque de fabrique déjà bien présente dans ses précédents albums. C’est riche, aérien, parfaitement dosé, à l’image du grand morceau qu’est ‘Wild Time’. Surtout, ce qui fait la force de Titanic Rising, c’est ce mélange maîtrisé entre le traditionnel son folk et americana de ses racines (la belle ballade ‘Picture Me Better’) et la modernité acquise lors de ses écoutes vagabondes (le spectral ‘Movies’).

Un bel habillage pour un songwriting tout en image et en métaphore du bien nommé Titanic Rising, cet hommage à ce film vu 6 fois au cinéma qui parle d’un paquebot coulé par l’iceberg. Dans cet opus, Nathalie Mering nous conte l’enfance trop vite oubliée mais aussi l’inquiétude à propos d’un monde trop auto-centré pour se rendre compte qu’il navigue vers sa perte. Une écriture poétique autant qu’engagée.

Pour l’heure, c’est déjà la fin de ce beau voyage en compagnie de la grande Weyes Blood. Avec Titanic Rising, Nathalie Mering nous livre son travail le plus abouti et, n’ayons pas peur de le dire, l’un des plus beaux disques de cette année.

YouTube Preview Image

Réclame

Titanic Rising, le quatrième album de Weyes Blood, est paru chez Sub Pop
Weyes Blood sera en concert le 2 mai à La Maroquinerie
Voir les prochains concerts de Weyes Blood


Remerciements : Florian Leroy

Catégorie : Albums
Artiste(s) :
Production(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins