Massive Attack au Zenith de Paris

Massive Attack est à nouveau en tournée internationale et blinde deux soirs de suite le Zenith de Paris, non pour présenter un nouvel album mais pour jouer son cultissime Mezzanine, sorti il y a vingt ans (même 21 maintenant). Les fans de trip-hop de la première heure se devaient donc d’être présents à la soirée d’anniversaire des Britanniques. Qui réservent bien des surprises !

Après quelques minutes d’attente dans les gradins, on n’est pas exactement dans le trip : pas de première partie, et des musiques d’ambiance pour patienter avec une playlist pas forcément adaptée (Britney Spears ou équivalent). Erreur de casting ou blague ?

Quand les musiciens arrivent sur scène, forcément dans la pénombre, ce n’est pas du tout pour entamer le set par ‘Angel‘, le premier titre de l’album, mais par ‘I Found a reason‘ du Velvet Underground, dans une version un tantinet plus sombre. Cette reprise est suivie par ‘Risingson‘, premier titre de Mezzanine joué ce soir, qui déchaîne les passions du public. Ok, on a compris; les gars ne font jamais rien comme tout le monde : pour les vingt ans de Mezzanine, Massive Attack joue les titres dans le désordre ; mais surtout ils font évoluer l’album vers d’autres cieux.

Le groupe a en fait convié dans sa setlist plusieurs morceaux d’autres formations, comme ‘10:15 Saturday Night‘ des Cure ou ‘Bela Lugosi’s dead‘ de Bauhaus. On s’éloigne heureusement de Britney, pour s’enfoncer dans la froideur des eighties. Le tout se fond et se complète, comme si Massive Attack nous présentait une version idéalisée de Mezzanine, ou en tout cas, enrichie des influences ou références que le groupe souhaitait saluer.
Les piliers du groupe sont présents: Robert ‘3D’ Del Naja, Horace Andy, et mention particulière pour Elizabeth Fraser qui n’a rien perdu de sa sublime voix éthérée.

Visuellement, Massive Attack reste toujours très statique, mais on a de quoi tripper sur les grandioses vidéos projetées derrière eux, bien subversives comme il se doit. Car de toute façon, la base de leurs prestations live est toujours la même: pas de blabla, peu de lumière sur les musiciens, et un écran géant diffusant des images oppressantes mêlées à des messages politiques, sociaux, dénonciateurs, complètement dans l’actu, et dans la langue du pays visité. On verrait parfois bien ces messages sur les murs de nos villes, graffés au pochoir par un street-artist en vogue… On y retrouve un megamix de la connerie humaine, de la stupidité de la société de consommation, Sadam Hussein tout sourire…

Réclame

Voir les prochains concerts de Massive Attack


Remerciements : Céline [Live Nation]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins