Villagers au Trabendo

Pour entrer dans la saison froide, Villagers étaient en concert au Trabendo pour présenter leur quatrième album The Art Of Pretending To Swim. Dans la salle, le public était au moins aussi timide que Conor O’Brien, mais petit à petit tout le monde s’est détendu pour finir en jolie chorale à l’unisson. Comme à son habitude, le talent de conteur de l’Irlandais a fait mouche et nous a rhabillé chaleureusement pour l’hiver.

Villagers

Des voix de femmes montent et se mélangent, le groupe s’installe, et Conor O’Brien salue la foule avant de se lancer dans ‘Sweet Saviour’ avant de monter en intensité avec ‘Again’, soutenu mais plus berceur que dansant. La foule, enthousiaste, les encourage, aussi Villagers replongent dans leur biographie pour remercier les plus anciens fans avec l’arpégique ‘I Saw the Dead’ issu du premier album. Puis, les cuivres s’imposent sur ‘Love Came With All That It Brings’ mêlant habilement insultes et douceur.

Le concert continue avec la plus sensuelle ‘Trick of the Light’, single du nouvel album, enchaîné avec ‘Long Time Waiting’ qui emprunte totalement aux codes jazz. Et l’espace d’une chanson, Conor O’Brien prend des aires de Jamie Cullum. Car oui, le leader de Villagers a pris beaucoup d’assurance sur scène, ne se contentant plus de ressentir les morceaux yeux fermés, mais se prenant parfois à sautiller, mèche folle dans le vent.

C’est là que Conor O’Brien se confie : le groupe a fait des folies à Amsterdam la veille, c’est pourquoi il a perdu sa voix… Le public va devoir l’aider. Mais personne ne connaît encore assez bien ce nouvel album, et the ‘Go-Getter’ a des tournures de phrases rythmiques brisées assez taquines. Personne n’ose vraiment s’aventurer dans les aiguës de ‘Hot Scary Summer’. Mais la foule se régale d’un ‘Memoir’ en mode rumba.

Après l’hommage à Ada Lovelace, première programmatrice informatique, Villagers reviennent pour des chansons plus délicates. Et la fosse se motive enfin pour accompagner l’artiste sur ‘Courage’. Conor O’Brien est maintenant galvanisé, il se lâche et lance “je voudrais vous manger mes petits choux”. Il demande alors à tous de reprendre ‘Nothing Arrived’ avec lui, “les gars, je sais pas, pressez vos burnes !” C’est ainsi que le concert s’est fini sur une jolie chorale !

YouTube Preview Image

Réclame

The Art Of Pretending To Swim, le quatrième album de Villagers, est paru chez Domino Records.
Lire l’interview de Villagers
Voir les prochains concerts de Villagers


Remerciements : Jennifer [Domino]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins