TORRES et The Dove and The Wolf au Point Ephémère

Avec son nouvel album Three Futures, Mackenzie Scott amorce un tournant dans sa musique. Celle qui joue sous le nom de TORRES est partie sur des textures plus dures, et plonge dans le krautrock. On est loin des terres folk qui exploraient la religion de son enfance sur Sprinter. Apparaît une femme de poigne, qui intrigue. Au Point Ephémère où elle présentait ce troisième album, c’est The Dove and The Wolf qui ouvraient le concert.

The Dove and The Wolf

C’est l’histoire de deux Françaises qui sont parties vivre à Philadelphie, et ont monté un groupe. Aussi sont-elles ravies de revenir jouer à Paris, et pour l’occasion, les familles au complet sont présentes. Sur scène, les deux artistes sont complémentaires, tant dans leurs tenues – décontractée ou intense – que dans leur chant… dont se dégage une grande douceur. Elles rappellent un peu les deux soeurs Lily and Madeleine : les deux voix qui s’emmêlent créent un confort, un effet cotonneux comme un oreiller. Mais quand elles se lancent dans une chanson pour le 13 novembre…
YouTube Preview Image

TORRES

Le concert d’intro semblait la tête d’affiche tant The Dove and The Wolf se sentaient chez elle sur scène. Mais TORRES a de la présence, du charisme, aussi elle décide de relever le défi. L’écran brouillé attire l’attention pendant qu’elle monte discrètement sur scène. Elle commence à chanter, mais il faut attendre une bonne minute avant que la lumière se fasse sur son visage… pour que rapidement elle tourne le dos au public afin de lui offrir un déhanché sur ‘Skim’, le premier single de l’album.

TORRES tient le centre de la scène, mais agit de manière parfois mécanique, comme si sa coach en scénographie était dans la salle. D’un coup elle semble se rappeler qu’il faut sourire, puis lève les bras pour une sorte de chorégraphie qui paraît contre nature pour elle… Une douceur se dégage de cette femme, mais une détermination aussi. Cependant, à la vue des derniers clips, on s’attendait à une artiste plus coup-de-poing.

La musicienne tente de se raconter, mais personne dans la salle ne semble la comprendre. Quand subitement elle se met à rugir… au point de faire sursauter quelques personnes dans la salle. Les cris rauques font parfois place aux gémissements, ou à des petits “whou” aiguës, c’est difficile de la suivre. Ce n’est que sur ‘Three Futures’, le titre éponyme de son nouvel album que son regard se fait enfin franc, limite prête à en découdre…

Ce concert donne l’impression d’une Mackenzie Scott écartelée entre ses anciennes compositions et sa nouvelle personnalité. Perturbant. Mais au moins l’intrigue est intacte.

YouTube Preview Image

Remerciements : Sébastien [Beggars]

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins