SOHN à la Maroquinerie

Après un premier album Tremors remarqué, SOHN est parti s’installer à Los Angeles. Sa renommée lui offre la possibilité de travailler en tant que producteur, notamment avec l’artiste Banks. Mais pour son nouvel album, Rennen, le compositeur a choisi justement d’affuter son electro-soul pour obtenir des morceaux qui n’ont aucun besoin de la magie des studios pour toucher en plein cœur. Expérience réussie, Le Transistor est allé danser sur son urban organique à La Maroquinerie.

SOHN

Après un premier album Tremors remarqué, SOHN est parti s’installer à Los Angeles. Sa renommée lui offre la possibilité de travailler en tant que producteur, notamment avec l’artiste Banks. Mais pour son nouvel album, Rennen, le compositeur a choisi justement d’affuter son electro-soul pour obtenir des morceaux qui n’ont aucun besoin de la magie des studios pour toucher en plein cœur. Expérience réussie, Le Transistor est allé danser sur son urban organique à La Maroquinerie.

La foule est très enthousiaste pour accueillir Sohn, qui derrière son clavier, se cache sous un immense chapeau qui lui donne de faux airs d’Amish. De sa voix soul, il nous emmène sur les chemins electro-r’n’b de ‘Tempest’, soutenu par la chanteuse Nylo. Puis repart de plus belle sur l’Apocalypse avec ‘Proof’, surfant sur une superbe batterie électronique. Enfin, les rythmes se font plus chaloupés, et voilà la foule happée par ‘Signal’, le premier single du dernier album, Rennen.

Les boucles s’entremêlent avec ‘Tremors’ pour faire grimper l’intensité d’un cran. Quelques uns au premier rang commencent à se dégingander sur ‘Dead Wrong’, quand d’autres se contentent de claquer des doigts sur la valse ‘The Wheel’. Des déclarations d’amour fusent, et Sohn prend le temps de remercier avant d’emporter tout le monde dans la spirale d’’Artifice’. La réponse du public est d’une telle ferveur que Christopher Taylor ne trouve plus quoi répondre, manifestement bouleversé.

Le compositeur continue sa route se questionnant sur le bien et le mal sur ‘Paralysed’, et sa voix suppliante nous mène au bord du précipice avec ‘Harbour’. Nous sommes désormais prêts à sauter le pas avec lui sur ‘Falling’ ! « Shake it off Paris it’s about to get a bit tense » et l’ambiance vire moite, pour nous traîner au milieu du dancefloor avec ‘Lights’. Et alors que les lumières se rallument pour accueillir comme il se doit les applaudissements déchaînés pour ‘Lessons’, Sohn assène le coup de grâce avec l’enivrante ‘Hard Liquor’.

Ce soir, nous étions à la merci de Sohn, à l’écoute de l’univers sur ‘Rennen’, pour finir sur une note positive avec ‘Conrad’. Le public – complètement convaincu – a mis pas mal de temps à redescendre et se calmer après son départ de scène.

YouTube Preview Image

Réclame

Rennen, le deuxième album de SOHN est paru chez 4AD/Beggars
SOHN sera en concert à SxSW, au Sonar festival, au Latitude festival, au Down the Rabbit Hole…


Remerciements : Sébastien [Beggars]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins