Archive à la Salle Pleyel

Archive est un grand groupe. Ça, on le savait depuis le premier album, Londinium, paru en 1996. Mais 20 ans plus tard, les Britanniques nous l’ont prouvé avec brio. Pour présenter leur nouvel album The False Foundation, le collectif a choisi la classieuse salle Pleyel, qui ce soir est pleine à craquer. Force est de constater que Archive a fait le choix étrange d’une configuration assise pour toutes les dates de cette tournée. Aurons-nous droit à un concert studieux ?

Archive

La scène est partiellement cachée par un bien étrange rideau, mais les interrogations restent en suspens, car les sept gars entrent sur scène, le show va commencer. Et de quelle manière ! Electro bien senti, saturation et ambiance angoissante, les Archive ne sont pas là pour rigoler. Sur ce fameux rideaux, des projections donnent une belle impression 3D… mais coupent aussi complètement les spectateurs de l’énergie brute du groupe. Et de l’énergie, ô combien ils en ont à revendre les Anglais…

Faisons fi de ce détail (le rideau tombera à mi-concert) et laissons-nous porter par une première partie qui fait la part belle au dernier né de la famille Archive, le très bon The False Foundation. Les titres s’enchaînent (parfaite ouverture sur ‘Driving in Nails’), les têtes pulsent au rythme du bon son. Un regret : mais que fait-on assis sacrebleu alors que les corps ne demandent qu’à s’exprimer devant cette transe musicale ? Cette pensée traverse sûrement ce papi à droite du parterre qui, ne tenant plus sur son séant, envoie valser son gobelet pour danser comme un damné sur le tubesque titre éponyme de l’album.

Pendant deux heures de musique sans interruption (ou presque), Archive navigue en maître entre les styles qui ont jalonnés leur carrière. Et les capitaines de bord Dave Pen et Pollard Berrier ? Magistraux. Inspirés, habités, les deux chanteurs nous éclaboussent de tout leur talent et de leur poésie. A l’instar de cette version magique de ‘The Weight of the World’, commencée en piano-voix et terminée en totale communion avec un public emporté par la déferlante. On se prend même à danser sur notre fauteuil et à accompagner la voix très soul d’Holly Martin sur les titres de l’inégal Restriction, ou encore sur les classiques mais néanmoins jubilatoires ‘You Make Me Feel‘ et ‘Nothing Else‘.

Les lumières se rallument, la foule vrombit et Dave Pen revient en formation intimiste pour une magnifique interprétation de l’emblématique ‘Again‘. L’évidence s’impose : ce soir, nous avons assisté à un grand concert.

Réclame

The False Foundation, le douzième album d’Archive, est paru chez PIAS.
Pour l’instant, Archive sera en concert au Cognac Blues Passion le 7 juillet et à Musilac le 14 juillet 2017


Remerciements : Marie-Julie [PIAS]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins