Festival des Inrocks : Pumarosa, Lewis Del Mar, Elf Kid

Dimanche soir, il commence à faire froid en cette fin novembre. Mais le festival des inRocKs ne connaît pas la fatigue. Pendant qu’à la Cigale, l’ambiance était brûlante avec Adam Naas, Formation et Cassius, à la Boule Noire les Eurockéennes de Belfort avaient choisi de miser sur la diversité : du rap avec Elf Kid, de l’indie folk avec le duo Lewis del Mar et les très attendus Pumarosa… c’est bien entendu sur cette affiche découverte que se retrouve Le Transistor.

Elf Kid

La soirée ne s’annonçait pas glorieuse puisque pendant les vingt premières minutes, Elf Kid se résume à un DJ set…Finalement un MC débarque, « I was in the house » affirme-t-il ! Après un morceau tout seul, son hype man arrive pour le backer au chant. La foule ne se laisse pas amadouer si facilement et reste placide face à leurs efforts. Le duo ne se démonte pas, et tire parti du peu de temps qu’il leur reste. Finalement, Elf Kid arrive à faire gueuler la fosse sur le final. Belle perf, vu le handicap de départ.
YouTube Preview Image

Lewis del Mar

L’ambiance est directement plus festive avec Lewis del Mar. C’est leur premier show en France, et la cohérence n’est clairement pas à l’ordre du jour. Le batteur a l’air d’avoir pris une substance, car à lui tout seul il part dans tous les sens. Pendant ce temps-là, le chanteur Danny Miller semble vouloir s’envoler sur un passage doux – avec des accents Alt-J, puis il se tire sur les cordes vocales comme si sa vie en dépendait, tandis que la chanson d’après il est en mode jazzy…

Sans crier gare, le voilà qui descend dans la fosse pour atterrir sur le bar au fond de la salle ! Jouant sur la tension, Lewis del Mar construit petit à petit une histoire pour son auditoire. Le public finit par accueillir le single ‘Loud(y)’ par des acclamations. Mais cet enthousiasme n’arrivera pas à détourner la moitié de la salle des résultats du premier tour de la primaire de droite…
YouTube Preview Image

Pumarosa

Une voix très aiguë et des cheveux blonds décolorés au vent, c’est l’image principale de Pumarosa. Isabel Munoz-Newsome, au chant et à la guitare, est le centre d’attention, même si un solo de sax brise le mur du son dès le deuxième morceau. Les musiciens sont tous excellents, mais elle cherche toujours à surenchérir, jusqu’à brandir une brosse pour maltraiter ses cordes. Heureusement elle sait aussi disparaître pendant les parties instrumentales.

En résumé, son jeu de scène est un peu démesuré mais sa voix est jolie, d’autant plus appréciable quand elle lâche sa guitare. Moins quand elle en profite pour faire le pont au milieu de la petite scène déjà bien encombrée. Clairement, elle a une personnalité qui divise ! Néanmoins, le son est carrément moins abrasif que l’étiquette industrielle dont ils se réclament.
YouTube Preview Image


Remerciements : Jérémy Spellanzon

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : , ,
Salle(s) :
Evenement(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins