Eurocks 2016 – samedi

Retour à l’étang du Malsaucy des Eurockéennes de Belfort. Malheureusement, une fois arrivés sur site, on entend tout juste la fin du set de Yak – qui sont pourtant nos chouchous… Le Transistor se rattrape en allant humant du rock plus ou moins virulent : des agricoles The Inspector Cluzo aux revenants de chez Air, en passant par les étudiés Foals, le Grammy awardé Beck, les détendus Allah Las les jeunes Formation et les pseudo-revendicateurs Last Train. Pour finir sur une touche d’electro avec Disclosure.

Last Train

En un an, les Alsaciens ont décuplé leur nombre de fans, particulièrement appréciés de la gente féminine, et sont très attendus sur la petite scène Club Loggia. L’atmosphère est toujours aussi sombre et le jeu de scène toujours un peu maniéré, avec notamment une pose-clope supposément obligatoire sur le second titre. Mais ça reste assez puissant, et on est toujours emballés par les morceaux jouissifs comme ‘Fire‘ ou ‘Cold Fever‘.

Formation

Formation, ce n’est pas seulement le nom de la tournée de Beyoncé – c’est aussi le nom de cette formation londonienne qui fait de plus en plus parler d’elle, malgré la faible affluence à La Plage. Les cinq (très jeunes) musiciens semblent très heureux de jouer, à l’image du batteur souriant kiffe clairement son concert ! D’ailleurs il insuffle une patate dansante à ce set poppy et teinté d’électro, comme sur le très groovy ‘Hangin‘. Entre deux solos de tambourin ou de cloche, le chanteur va même jusqu’à danser parmi le public. On reste tout de même un peu sur notre faim ; ce doit être par habitude à The Rapture ou LCD Soundsystem

The Inspector Cluzo

Les vrais rockers sans chichis se dirigent vers La Plage pour voir le duo gascon guitare/batterie qui sait faire parler la poudre sans artifice. Comme ils le hurlent eux-mêmes : “Nous, on n’a pas de putains… d’ordinateeeeeuuuuurs!!”. En tous cas, ils ont la classe, de vraies gueules, et un certain style… dandyculteur. Leur set passe par des phases plutôt énervées entrecoupées de moments plus doux, comme sur ‘The Run‘, ou même avec sifflotements, comme sur ‘Rockfarmers‘.

Mais The Inspector Cluzo sait également tenir des propos engagés contre les politiques, ou rendre hommage aux anciens de leurs familles qu’ils ont perdu récemment, ainsi qu’à tous les agriculteurs. D’ailleurs ils sont eux-mêmes éleveurs d’oies en Gascogne ! Sûrement la double vie idéale pour envoyer du pâté : en atteste de la foule nombreuse qui a sauté dans tous les sens.

Allah Las

Les Californiens nous font du bien : sous le soleil, c’est bon de retrouver un set sunshine, pop-psyché et un tantinet surf, avec choeurs aériens. Sur scène, les mecs sont vraiment à la cool, affichant un sourire limite benêt. Et même lorsque leur leader Miles Michaud pète une corde, ça les fait marrer. Il prend son temps pour la remplacer et repart pour l’entêtant ‘Follow You Down‘. On a hâte de découvrir le nouvel album, Calico Review, prévu pour début septembre.

Beck

Le Californien dit être impressionné par la foule agglutinée devant la grande scène. Mais après avoir transformé son ‘Think I’m In Love‘ en ‘I Feel Love‘ de Donna Summer, tout le monde semble déjà conquis, et ça sautille de partout. D’autant que suit un hommage à Prince avec la cover de ‘1999‘. Beck transforme donc facilement les Eurocks en chorale géante, avec aussi le mythique ‘Loser‘ qui fait toujours un carton vingt ans après, même devant un public très jeune.

Le set enchaîne une triplette parfaite avec ‘Sexx-Laws‘, ‘E-Pro‘ (avec ses Nananananaaaaaa! repris en choeurs) et un ‘Where It’s At‘ un peu remixé, sous la houlette d’un Beck très agité en mode showman. On a maintenant hâte d’entendre le prochain album (prévu pour fin octobre) d’autant que son premier extrait ‘Wow‘ vu sur les réseaux fonctionne bien – même s’il est encore absent de la setlist. En tout cas, ce mec a toujours le don de trouver les gimmicks ou les mélodies qui tuent.

Air

Les Versaillais ont décidé de sortir une sorte de compilation, donc leur set ne présente rien de neuf. Mais quel plaisir de retrouver les ‘Cherry Blossom Girl‘, ‘Alpha Bêta Gaga‘ ou autre ‘Playground Love‘. Du classique, avec les arrangements et l’orchestration habituels, mais qui semble désormais intemporel. Depuis la fosse de sécurité, on verra passer leur pote Beck qui vient mater la fin du live en backstage. Et il aurait tort de se priver: ‘Kelly Watch The Stars‘, ‘Sexy Boy‘ et ‘La Femme d’argent‘ clôturent un live planant, presque irréel, sur cette fameuse scène de La Plage posée sur l’eau.

Foals

Comme d’habitude, Foals va enflammer la scène d’un show puissant, sombre, et haletant. Pendant les morceaux, Yannis Philippakis est toujours très concentré, voire bien énervé. Mais entre les titres, le leader évoque le récent Brexit en précisant qu’ils aiment l’Europe et la France… Les enchaînements sont hyper rodés, avec peu de temps morts, ce qui rend la tension est toujours palpable, le rythme toujours effréné.

Yannis Philippakis semblerait presque possédé, notamment sur l’imparable enchaînement final : ‘Inhaler‘, ‘What Went Down‘ et ‘Two Steps, Twice‘. Dans un déluge de saturations, reverbs et stroboscopes, il monte sur les crash barrières pour stimuler encore davantage une foule déjà acquise et folle. Même s’il descend à chaque concert, ces petites mises en scène donnent finalement un show tripant.

Disclosure

Pour clôturer la soirée, les Eurocks accueillent sur la grande scène les deux frangins anglais Disclosure. Pour certains, ce sont les papes de l’electro-dance, mais le début du set est assez ennuyeux, malgré ce duo qui se démène derrière une ribambelle de machines et de batteries électroniques. Après leur fameux et tout de même joli ‘You & Me‘, on file recharger nos batterie pour demain.


Remerciements : Marion [Ephelide]

Catégorie : A la une, Reportages
Artiste(s) : , , , , , , ,
Evenement(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

  • Mellie :

    Hello – I must say, I’m impressed with your site. I had no trouble navigating through all the tabs and inoftmarion was very easy to access. I found what I wanted in no time at all. Pretty awesome. Would appreciate it if you add forums or something, it would be a perfect way for your clients to interact. Great job

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins