Summer Here Kids : Alamo Race Track

Tout au long du mois de juillet, le Trabendo ouvrait ses portes pour le festival Summer Here Kids. Des DJ sets, des food trucks, une petite ambiance guinguette, mais surtout une programmation de concerts gratuits à la hauteur de la réputation de Tsugi et Super! Mon Amour. Pour cette soirée, la programmation avait passé la main à Ricard SA Live Music. L’occasion de découvrir en live Alamo Race Track venus présenter leur quatrième album Hawks.

Alamo Race Track


Sur la terrasse, les conversations estivales vont bon train, mais dans l’obscurité de la salle, l’ambiance prend par surprise tellement elle bascule soudain dans l’intimiste. Au premier abord, le banjo et les chemises à carreau font pencher pour des Canadiens nostalgiques de la faune de leurs forêts – surtout quand ils parlent de leurs vacances neigeuses aux Etats-Unis. Et pourtant, ces bûcherons viennent d’Amsterdam !

Si depuis leurs débuts, en 2003, beaucoup les comparent aux Fleet Foxes, Alamo Race Track ne surjouent pas l’aspect chorale. En effet, c’est plutôt le synthé qui fait office de fil rouge dans la pluparts de leurs compositions. Cela dit, la voix du chanteur est assez atypique, capable de partir a capella dans des tonalités bien aiguës, sans pour autant perdre en puissance… pour bientôt se déchirer dans un cri.

Dans la répétition de la basse et dans l’insistance de la batterie sur tous les temps, Alamo Race Track sont à la recherche de l’intensité… qu’ils atteindront rapidement avec leur imparable ‘Everybody Let’s Go’. Et finalement, ce n’est pas la répétition qui crée cette tension qui reste pour vous hanter, mais bel et bien leurs morceaux très bien ficelés ! Parfois la ficelle est un peu trop visible, mais peut-être est-ce pour enfin se faire remarquer après plus de dix ans de carrière et une discographie de quatre albums !

Après tout, les mélodies sont jolies, les chœurs sont prenants, et lorsque la batterie se déchaîne, elle ne cherche pas à s’imposer, ce qui permet aux compositions de rester subtiles – même quand une flûte de pan ose s’immiscer ! Après leur passage, les prometteurs Grand Soleil étaient malheureusement un peu ternes.

YouTube Preview Image

Réclame

Hawks, le quatrième album de Alamo Race Track, est paru chez Excelsior Recordings / Kartel & Bertus


Remerciements : Xavier [K&B]

Catégorie : (re)Découvertes, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Evenement(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins