Father John Misty à la Maroquinerie

Connu pour son charisme débordant même coincé derrière les fûts des Fleet Foxes, Josh Tillman continue son bonhomme de chemin en solo. Pour présenter I Love You Honeybear, son deuxième album paru sous le patronyme de Father John Misty, l’ancien batteur était en concert à la Maroquinerie. La fosse était bien compacte, entre les hommes qui rêvaient d’avoir son allure et son humour, et de femmes qui se pâmaient sur ses déhanchés suggestifs.

En dépit d’un nom à caractère religieux, il n’y a réellement que les pochettes qui tournent en dérision le Christ, car les paroles cherchent plutôt à assassiner le quotidien à grand coup de cynisme. Et à le voir sur scène, les cheveux longs, la barbe bien taillée, le costard noir sur t-shirt au col très lâche, on se demande si cet artiste ne serait pas l’archétype parfait du hipster.

Surtout quand il se moque d’une jeune femme ne sachant pas utiliser le terme littéralement sur ‘The Night Josh Tillman Came To Our Apt.’, la meilleure chanson pour illustrer le facepalm auquel Twitter fait référence à longueur de timeline.

Le fait est que ce beau gosse désabusé ne prend pas de poses : le showman est réellement à l’aise quand il attrape l’appareil photo d’une demoiselle dans la fosse pour se filmer en pleine reprise sexuelle de Leonard Cohen. Un peu crooner quand il le faut, il sait aussi danser perché sur le tom basse de son batteur, se mettre à genoux pour souligner l’intensité d’un final ou encore se prendre un bain de foule pour ‘Holy Shit’.

Le meilleur de ses rôles reste quand il prend des airs de comédien humoriste pour son ‘Bored in the USA’, indiquant même au public quand rire. Entre chaque chanson, Father John Misty n’échange pas, ne se raconte pas, il se contente de vanner ceux qui se risquent à l’interpeller. Parfois même, il accuse le public de manquer de dignité quand il réagit à une de ses blagues ratées.

Mais le pire, c’est que ses manies sur scène et ses paroles ultra-réalistes, qui peuvent parler de schizophrénie au milieu d’une chanson d’amour, ne viennent absolument pas gâcher ses mélodies qui frisent la perfection.

YouTube Preview Image

Remerciements : Yann Roskell [PIAS]

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

Aucune réaction »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins