The Kooks à l’Olympia

En 2006, quand The Kooks ont débarqué avec leur Inside In/ Inside Out, les Britanniques s’aventurait avec leur pop à tendance ska sur les terres de Razorlight. Trois albums plus tard, leur adversaire n’est qu’un vague souvenir, et Luke Pritchard cherche encore l’inspiration. Cette fois-ci c’est à rien de moins que Michael Jackson qu’il s’attaque. En première partie de ce concert à Olympia, Nat Jenkins and The Heart Caves et Bleachers.

Nat Jenkins and the Heart Caves

Pour la sortie de son nouvel EP, le quintet s’offrait une première partie sur la belle scène de l’Olympia. En effet, Nat Jenkins a un projet avec Hugh Harris, guitariste des Kooks, et un de ses premiers groupes d’adolescent était avec Luke Pritchard. Autant dire que ce concert a des airs de retrouvailles, car depuis, Nat Jenkins a déménagé à Paris pour monter un groupe avec des amis londoniens et parisiens mélangés.

Ce soir, Nat Jenkins and the Heart Caves sont clairement de bonne humeur, et leurs joyeuses déflagrations déclenchent les vivas de la foule. Piochant dans le rock des Clash comme dans la pop plus actuelle, capables de mélodies dansantes comme d’explosions électriques, le groupe arrive sans peine à conquérir le public des Kooks. Bientôt, la fosse est à point et applaudit en rythme sur ‘Turn Me On’. Malheureusement, ils ont juste le temps de remercier et de prendre une petite photo de l’Olympia pour les souvenirs qu’ils doivent laisser la place.

YouTube Preview Image

Bleachers

Dans le genre bête de scène, difficile de trouver mieux… Avec deux batteries sur scène, plus pour le show que pour l’intérêt rythmique, Bleachers aime voir les choses en grand. D’ailleurs le chanteur Jack Antonoff fait le poids, balançant sa guitare dans les airs plus qu’il n’en joue. Cela dit, cette poussière aux yeux fonctionne, car la foule est rapidement en délire… Ou est-ce parce que tout le monde a reconnu le petit ami de Lena Dunham, l’auteure de la série à succès Girls ?

Si leur pop – très marquée par les années 80 – frise le kitsch tellement ça donne dans le réchauffé, on s’incline quand le chanteur parvient non seulement à faire chanter la foule, mais à la diriger comme une chorale. Certes, c’est plus parce qu’il force son saxophoniste à traduire ses émois en français, mais le fait est que comme tout bon boys band, il reçoit des peluches de ses fans. Un succès sûrement aussi relatif qu’éphémère.

YouTube Preview Image

The Kooks

Sur la scène chargée d’écrans de télévision à tube cathodique, The Kooks ouvrent avec ‘Around Town’, la chanson qui a marqué un tournant dans la vie musicale de Luke Pritchard. En panne d’inspiration depuis quelques années, le musicien avait tout de même sorti un insipide Junk of the Heart en 2011. Finalement obligé d’admettre qu’il tournait en rond depuis Konk, le compositeur est parti s’aérer l’esprit aux Etats-Unis.

C’est ainsi qu’il se retrouve à rajouter des chœurs gospel à ses mélodies pop. Seulement Luke Pritchard ne s’arrête pas en si bon chemin, et demande à Inflo, producteur hip-hop, de l’aider à pimper ses compositions. Pour à la fin proposer un Listen un peu fouillis, comme une ode au King of Pop. C’est d’ailleurs flagrant en live, puisque lâchant sa guitare acoustique qui fait fondre les cœurs sur ‘Seaside’, il se met à se déhancher de manière suggestive sur la funky ‘Westside’.

Cependant, Luke Pritchard ne renie pas ses comptines qui ont fait le succès des Kooks, toutes y passent : de ‘Ooh la’ à ‘Naive’ en passant par ‘She Moves In Her Own Way’. A moins que ce soit pour amadouer un public qui ne l’a pas réclamé en tournée depuis un certain temps…

Le chanteur est tout de même à l’aise dans son rôle de leader, et ne tombe pas dans la surenchère comme son ami des Bleachers. Pas plus qu’il ne prend la mouche quand le public ne reconnaît pas ‘Sway’, un single de 2008. Au final, le concert se passe agréablement, sans réelle nostalgie ni réelle passion non plus, probablement peu convaincu par le manque de subtilité dans son revirement musical.

YouTube Preview Image

Remerciements : Julien MathPromo

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) : , ,
Salle(s) :
Ville(s) :

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins