Viet Cong au Point Ephémère

Depuis quelques mois, un groupe au nom peu politiquement correct agite les influenceurs de la toile. Après un passage à la Mécanique Ondulatoire en novembre, Viet Cong revient au Point Ephémère pour la sortie de son premier album. Les anciens bassiste et batteur de Women, l’ancien guitariste de Chad Vangaalen et le guitariste d’un groupe de reprise de Black Sabbath ont ainsi retourné la petite salle parisienne d’un post-punk douloureux.

Matthew Flegel commence son set sur une boutade : leur retard serait dû à une dispute avec le batteur. Une blague de mauvais goût pour ceux qui savent que l’aventure Women s’est finie sur une engueulade entre lui et son frère. Qu’à cela ne tienne, Viet Cong se chauffe sur des morceaux indie simples, dans l’esprit de ladite précédente formation mais surtout aux antipodes de leur album sombre et labyrinthique. Déstabilisé, le public ne régit pas, inquiet d’avoir été victime d’un engouement un peu hâtif pour la saveur du moment…

Heureusement au bout de trois chansons en demi-teinte, le chanteur tout sourire se plonge dans un méandre de réverbérations et de sonorités métalliques pour ‘Silhouette’. Le jeu de guitare de Danny Christiansen devient alors aussi frénétique que Mike Wallace ne reste stoïque et froid derrière ses fûts. Enfin, les dissonances séduisantes de ‘Bunker Buster’ se muent en coup de pression. Puis, vient ‘Continental Shelf’, qui sous des airs martiaux est résolument pop, le contraste rendant les compositions électriques.

La longue intro de ‘March of Progress’ devient presque menaçante, pour finalement changer de cap et brusquement accélérer. Pour détendre l’atmosphère, Viet Cong se fend d’une reprise de Nirvana coupée net dans son élan. Le fait est que le clin d’œil est fait, et la tension est telle que Danny pète une corde de guitare.

Vient enfin le morceau qui clôt l’album, onze minutes intitulées ‘Death’ en référence au batteur de Women, Christopher Reimer, décédé dans son sommeil à l’âge de 26 ans. La voix d’outre-tombe de Matt s’apprête à passer le Styx, et s’avance manifestement décidé à affronter les trois Parques. Le batteur prend la forme d’un Cerbère, maintenant la pression pendant un temps qui paraît interminable – jusqu’à mettre la salle mal à l’aise. Et lorsqu’on se demande comment ils font pour encore tenir debout, le groupe reprend en post-punk endiablé. Bluffant !

YouTube Preview Image

Réclame

Viet Cong, le premier album de Viet Cong, est paru chez Jagjaguwar
Viet Cong sera en concert le 22 mai à la Maroquinerie, et au Primavera Sound festival à Barcelone et Porto ainsi qu’au This Is Not a Love Song festival


Remerciements : Agnieszka Gérard

Catégorie : A la une, Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

2 réactions »

  • La Route du Rock 2015 - dimanche - Le Transistor | Le Transistor :

    […] Lire l’interview de Viet Cong Lire le live report de Viet Cong au Point Ephémère […]

  • Le Transistor | Le Transistor :

    […] cartonner, mais surtout Albert Hammond, Jr, des Strokes (qui jouent le dimanche au Parc del Forum), Viet Cong (qui sont programmés jeudi aussi sur la scène Pitchfork) et un DJ set de Har Mar […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins