Pink Noise Party

Après un concert aquatique dans un bunker pour sous-marins nucléaires sur les rives de la Mer Noire, le trio Pink Noise Party s’est un peu rapproché de nos quartiers pour célébrer la sortie de son single ‘Control’. Jamais à court d’idée, Joy Buckley, Syd X. Rey et Sébastien Tanquart ont réalisé une performance devant le squat d’artistes du 59 Rivoli à l’occasion du off de la Nuit Blanche 2014.

[R.I.O.T. ou la destitution d’un despote]

A 21h, le trottoir devant le squat-art était blindé. Les trois musiciens sont apparus dans leurs nouveaux costumes de scène, des vestes militaires d’un rose éclatant, et les danseurs de la compagnie de théâtre Luciérnaga et de Danse en Seine se sont élancés dans la rue sur la musique de ‘Fame’. Une fois ces quelques minutes de liberté exprimée, Pink Noise Party a fait régner la dictature de son electro-rock martial. Les mitraillettes résonnent, les danseurs sont exécutés… C’est alors la révolte explose au milieu du trafic bien nerveux de la rue de Rivoli. Les danseurs ont bien entendu réussi à renverser la dictature, Syd a pu récupérer sa guitare, tout est bien qui finit bien. Et personne n’a été écrasé !

Au-delà de la performance, ce qui fait plaisir ce sont ces groupes qui prennent des initiatives un peu en dehors de ce qui est admis dans ce milieu. Car la Nuit Blanche n’est pas uniquement réservée aux installations d’art prétentieuses, Pink Noise Party a prouvé qu’elle pouvait aussi avoir un côté rock’n’roll.

YouTube Preview Image

Consulter l’album photo de la street-performance sur Facebook




Catégorie : (re)Découvertes
Artiste(s) :
Salle(s) :
Evenement(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins