SOMA à la Boule Noire

A l’image des Smashing Pumpkins, influence du nom du groupe, SOMA est paradoxal. Le rock déchaîné fait place à du mélodica à vous tirer les larmes sur ‘Jewel and the Orchestra‘. De même, les quatre garçons tirés à quatre épingles ont la réputation d’être de vrais tarés façon Reservoir Dog. La Boule Noire va-t-elle se transformer en bain de sang, comme dans le clip de ‘Get Down’ ?

Be-Noizy

I cannot read the gallery's xml file: 20100605-benoizy/gallery.xml
Please check that the gallery's files have been created on the admin pages!

SOMA

Dans la salle, beaucoup de filles, autant de pré-pubères que de Bridget Jones. Est-ce leur passage à Taratata qui a brassé ce public ? Je m’attendais certes pas à des mosh pit, mais j’ai la sombre impression que ‘Get Down’ n’est pas porté jusqu’au bout par manque de réactivité du public. De même, j’arrive pas à me lâcher tant je ne me sens pas portée par une foule unanime.

Il est possible aussi que le physique des quatre garçons dans le vent attire plus que leur musique. Néanmoins, ils n’ont pas l’air de victimes en petit pantalon slim blanc, les ballerines de Gainsbourg… et les poses de beau gosse – Thomas F.., le bassiste, a même sa propre estrade. D’ailleurs, la pose, ils la prennent sur ‘Milk‘.

Chemises blanches pour du gros rock qui tâche, le concours de t-shirt mouillé est pourtant remporté par Lionnel, le chanteur,dès les premières chansons, suivi de près par Thomas B., le batteur. On ne peut pas leur reprocher de ne pas se donner : ils racontent des anecdotes, lancent des blagues pourris, jouent des baguettes à huit mains, invitent la salle au Truskel, sautent partout, descendent dans la fosse. Ils mouillent la chemise –mais ne l’enlèvent pas.

I cannot read the gallery's xml file: 20100606-soma/gallery.xml
Please check that the gallery's files have been created on the admin pages!

Beaucoup de modulations rythmiques, un furieux mélange de rock qualitatif et de pop mélodique, un son garage sur les bords sur des harmonies touchantes… mais les refrains accrocheurs sonnent un peu trop faciles. J’en ressors perplexe : je n’arrive pas à mettre le doigt sur leur musique – un peu comme je n’arrive pas à déterminer la raison pour laquelle ce concert n’a pas pris…


Remerciements : Thierry (Jive Epic - Sony Music)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) : ,
Salle(s) :

11 réactions »

  • ANNE FORET :

    Bonsoir,

    J’avoue ne pas comprendre… J’étais présente lors de ce concert et je n’ai pas eu du tout le même ressenti. J’ai été totalement “embraquée” par la musique de ce groupe que je qualifierai de “talentueux”.
    En effet, pour reprendre un article que j’ai lu dans un magazine spécial rock très connu, les mélodies sont implacables, les riffs d’acier, leurs morceaux sont de véritables hymnes (si je me rappelle bien, ils étaient même comparés à The Killers à ce sujet).
    Quand à la population, une majorité de filles ok. Mais pourquoi pas ^^. Etant moi même une fille, je ne suis pas allée les voir pour rester bouche entrouverte devant leur physique. Heureusement que les nanas sont elles aussi adeptes de bonne musiques ;)Alors pour ce qui est de pré-pubères et de Bridget Jones c’est un avis très subjectif et au combien réducteur !!
    De plus, il ne faut pas oublier qu’il est fort probable que ce concert ai fait découvrir SOMA (groupe originaire du sud) à de nombreuses personnes de ce public parisien. Et lorsque l’on découvre les morceaux, on est pas forcement aussi remuants que lorsque l’on les connait déjà. Tout s’explique… 😉

    Enfin, je tiens à remercier SOMA pour ce véritable show qu’ils nous ont offert ! Un véritable moment de plaisir !!

    Longue vie à ce groupe (je le répète) : DE GRAND TALENT !!

    Musicalement,

    Anne.

  • gaillourdet :

    Bonjour,

    Je pense que nous n’avons pas du assister au même concert. !!!
    C’est bien dommage que vous n’avez pas su apprécier…

    cordialement
    Audrey

  • Elisabeth :

    C’est clair qu’une petite salle abrupte et grisâtre, ne laisse rien passer entre son manque de jeu de lumières (malgré les efforts faits pour en avoir un minimum) .

    En même temps si vous étiez perchée sur le banc , trop occupée à chercher ce qui n’allait pas, forcément vous n’êtes pas rentrée dedans .

    Oui, on les aime pas que parce qu’ils sont bien sous tout rapport. Parce qu’ils ont un look esthet mais totalement uniforme , qui n’affiche rien d’autre que leur compétences, l’énergie, la technique, la culture vocales et musicales.

    C’est peut être ça qui vous bloque? Ca sort en effet des clichés habituels.

    En attendant, nous on sera le 25 Juin à PARIS pour les entendre au Festival d’Eté.

    Retentez votre chance, vous passez à côté d’un super groupe!

    Yeah, Yeah, Yeah!

  • Agnes (author) :

    Bon, je suis rassurée
    Les Amazones défendent furieusement leurs chers musiciens.
    Ca me conforte aussi dans l’idée que le clip n’était qu’un buzz – pour taper aussi fort que les Stuck in the Sound… Manifestement, le soufflé est retombé.
    Merci mesdames
    ps : J’étais au premier rang à rechercher l’ambiance qui me transporterait… Je n’ai senti que la sueur de Lionnel

  • MYRIAME :

    Bonjour
    le 1 er juin.moi aussi j étais au 1 er rang..vous avez du être bousculée …car je ne peux écouter cette musique en restant statique….
    j ai apprécié ce concert. ils sont très forts, ils font participer leur public . ils méritent une longue vie musicale .leur physique puisque vous en parlez..ne gache rien. ce n est pas un groupe pour minette..eh oui chère madame j ai 52 ans…et je n étais pas la seule quinqua présente.
    vous avez le droit ne ne pas aimer..il faut de tout pour faire un monde!!!
    cordialement.

  • raphael :

    On se souviendra de votre analyse bien snobinarde, décidément on ne peut s’attendre à mieux dans notre capitale qui a tout vu tout connu, ces messieurs font avant tout de la musique.. et qui plus est de la bonne.
    Parfois il faut savoir laisser guider ses oreilles ( et pas que ses yeux ) pour aller au delà des choses …et garder l’essentiel
    Je vous souhaite de trouver chaussure à votre pied mais c’est vraiment mal barré …à bon entendeur

  • Agnes (author) :

    S’ils faisaient avant tout de la musique, ils n’auraient pas besoin de s’embarrasser d’un look de poseur à coup de slim blanc et de ballerines repetto, si ?

  • Benjamin :

    “Je vous souhaite de trouver chaussure à votre pied mais c’est vraiment mal barré”
    Je pense qu’on a tous trouvé chaussre à notre pied ici 🙂 Mais pas avec SOMA…

  • Lorène :

    Intéressantes, les réactions. Alors moi j’y suis allée en ne connaissant absolument pas le groupe, pour les photographier, et de ce côté-là c’était très chouette. La musique est agréable, les garçons le sont tout autant, ils se donnent bien… Mais voilà, il y a quelque chose qui cloche, une sorte de calcul, de manque de spontanéité (en témoigne la setlist, où figure la reprise “surprise” dans le public de “Backyard”), de machine un peu trop bien huilée, et, du fait d’un public TRÈS féminin, de groupe qui n’attire pas que par ses qualités musicales.

  • Solidays de la Musique dans Tous ses Etats | Le Transistor :

    […] Mountain… rien que ça. Sinon, au détour d’un festival Un Soir d’Eté, allez voir SOMA, en live, ça vaut le coup d’oeil. Samedi, soirée stade. Alors pas pour l’équipe de France, parce qu’à l’heure où je vous […]

  • Près De Chez Toi – Ca commence à se bousculer au portillon ! | Le Transistor :

    […] Manuva et The Herbaliser ! Version plus soft, le Nouveau Casino propose la soirée Pop Ur Nite avec Soma, I Love MY Neighbours et Amber and the Dude. Encore plus soft ? la Flèche d’Or propose la […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins