Tahiti Boy & the Palmtree Family au Nouveau Casino

Plusieurs années après Good Children Go To Heaven, premier album doté de pop espiègle, Tahiti Boy & the Palmtree Family réapparaissent comme par enchantement avec un EP, Fireman. On attend encore l’album que le groupe s’élançait déjà pour un Nouveau Casino. Et malgré le long silence radio, le public est au rendez-vous ! Cependant, autant l’échantillon studio est prenant, autant ce premier concert n’était pas très convaincant.

Tahiti Boy & the Palmtree Family est un groupe de récréation : chaque membre s’amuse à remodeler la pop, avec contrebasse et flute traversière comme signe extérieur d’élégance. Le groupe assume ses références classieuses jusqu’à l’évidence. Et pourtant, le concert ne décolle pas.

On peut pointer du doigt le fait qu’ils aient joué les chansons de leur EP, donc les plus fraîches en mémoire pour le public, dès le début du set. Cela dit, cet élan avait pour but de motiver la foule, qui restait silencieuse, aux aguets. On peut aussi noter quelques ratés dans les changements de tempo (dont le groupe raffole, notamment sur ‘Madeline’) mais ce serait petit, car c’était leur premier concert public ensemble en presque quatre ans. On peut enfin souligner que David Sztanke n’est pas très à l’aise sur le devant de la scène. Il s’excuse presque d’être là, or une rock star se reconnaît à son arrogance !

Les points forts restent les mélodies irrésistibles, les percussions inventives, et la basse entrainante. Les paroles soutenues par des chœurs persuasifs, essaient à chaque fois de percer le fondamental, le pourquoi. Le groove parvient même à sublimer des aspects qui pourraient sonner kitsch. Mais malgré le funk qui donne envie de danser, le public reste statique. Trop hésitant, le groupe ne s’impose pas, et la salle se dissipe dès que le rythme se radoucit.

YouTube Preview Image

C’était peut-être un peu tôt pour se lancer. Une fois l’album en poche, il sera peut-être plus facile de défendre les gracieuses compositions.

Réclame

Lire l’interview de Tahiti Boy


Remerciements : Vianney (Disc-Over), Melissa et The Mesguich Corporation

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) :
Ville(s) :

Une réaction »

  • Mama Event 2015 - vendredi - Le Transistor | Le Transistor :

    […] Le chanteur s’est un peu détendu sur scène, même s’il continue de se cacher derrière un déguisement du parfait hispter (casquette, lunettes, barbe…). Par contre, le charme est brisé quand, entre chaque chanson, David Sztanke, tout à sa joie de pouvoir partager sa musique armé d’une pop jazz band, se perd dans des anecdotes inutiles qui cassent l’ambiance au lieu de créer une atmosphère. Lire l’interview de Tahiti Boy and the Palmtree Family Lire le live report de Tahiti Boy and the Palmtree Family au Nouveau Casino […]

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins