The Lumineers au Trabendo

Au détour d’un Shazam sur une série, on a découvert The Lumineers, donc on a voulu savoir ce qui se cachait derrière leur single ‘Ho Hey’. Le groupe admet lui-même ne rien réinventer et au Trabendo, on a découvert leur folk sans prétention, avec un petit goût du fin fond de l’Amérique.

The Lumineers

La salle applaudit pour encourager ce jeune groupe à monter sur scène. Le public français n’est d’habitude pas si enthousiaste, mais le mystère est rapidement percé : le Trabendo est rempli d’Américains, bien plus démonstratifs que nous. Ce qui a permis une étude sociologique :

Porté par la foule, le groupe se sent plus à l’aise et après quelques titres à peine, se permet de quitter la scène pour jouer ‘Darlene’ au milieu de la fosse. Certes, la salle du Trabendo se prête aussi à ce contact avec le public, mais normalement, il faudrait attendre le rappel, quand le public français est bien chaud, pour voir ce type de performance.

Au demeurant, The Lumineers mérite cette ferveur. Derrière de simples ritournelles accrocheuses, il y a une inventivité : les musiciens semblent rivaliser de créativité sur leurs instruments. Tout ne tient pas qu’au violoncelle pour attraper les cœurs, même si la sensibilité de Neyla Pekarek y contribue sûrement énormément – d’autant plus quand elle lâche son instrument pour danser sur ‘Ain’t Nobody’s Problem’. Et Jeremiah Caleb Fraites a beaucoup de doigté à la batterie, mais sait aussi rentrer dans les brancards quand il faut, et peut soutenir Wesley Keith Schultz au chant sans problème pour ‘Stubborn Love’.

Ensuite, l’ensemble reste assez hippie : il faut avouer que l’usage de l’harmonica ou des titres comme ‘Flowers in Your Hair’ les trahit un peu. Parfois même ça part en country et on se dit qu’ils n’ont pas forcément voté pour Obama – quoiqu’on se pose des questions à l’écoute de ‘Big Parade’. Mais au final, leurs compositions ont ce touché délicat grâce au glockenspiel. La voix est pleine d’émotion, c’est plein d’amour et de bons sentiments, comme dans une romcom, avec les câlins de happy end entre musiciens à la fin du show.

YouTube Preview Image

Réclame

The Lumineers, le premier album de The Lumineers, est sorti chez AZ/Universal.
The Lumineers seront en concert au Trianon le 7 mars 2013.


Remerciements : Judith (Waaa)

Catégorie : Concerts
Artiste(s) :
Salle(s) :
Production(s) : ,
Ville(s) :

Une réaction »

  • Dorato :

    J’adore !

Et toi t'en penses quoi ?

Plugin from the creators of iPhone :: More at Plulz Wordpress Plugins